www.archive-fr-2012.com » FR » U » UFRSTC-BORDEAUX3

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

    Archived pages: 164 . Archive date: 2012-11.

  • Title: ufr stc
    Descriptive info: .. Accueil.. Actualité.. L'UFR participe à.. La presse parle de nous.. Organisation.. Présentation.. Département de Géographie, science de l'espace et du territoire.. Institut d'Aménagement, de Tourisme et d'Urbanisme (IATU).. Institut des Sciences de l Information et de la Communication (ISIC).. Equipes Pédagogiques.. Services administratifs.. Cellule de promotion et de professionnalisation.. Localisation.. Pôle documentaire.. Formations.. Institut d'Aménagement, de tourisme et d'urbanisme (IATU).. Recherche.. Equipes de recherche.. Projets en cours.. Les Cahiers d'Outre-mer.. Communication Organisations.. Espace entreprise.. Bureau des stages.. Déposer une annonce de stage.. Taxe d apprentissage.. Calendrier des stages.. International.. Conventions.. Echanges.. Vie étudiante.. Associations.. Jobs étudiants.. Lieux d information.. Services numériques.. Formulaire de recherche.. Recherche.. Les départements.. Département de Géographie, science de l espace et du territoire.. Institut d Aménagement, de tourisme et d urbanisme (IATU).. Institut des Sciences de l’Information et de la Communication (ISIC).. Suivez-nous !.. Outils.. En préambule.. Le site de STC que vous consultez est tout frais.. Il est même encore en partie en construction.. Veuillez ne pas nous tenir rigueur de ses imperfections.. Et aidez-nous à le faire vivre et à l'améliorer.. Marie Millet-Trividic.. et.. Martine Courrèges-Blanc.. de la cellule Promotion et professionnalisation sont à l'écoute de vos remarques.. Lire plus.. à propos de En préambule.. |.. Prix de l Entrepreneur Bordeaux 2012 : Bruno Dubarry.. Bruno Dubarry Ancien étudiant  ...   journée et un concept global pour.. s’orienter et mieux comprendre les enjeux de la professionnalisation de l’humanitaire.. qu’il soit national ou international.. à propos de Journée des métiers de la solidarité et de l humanitaire.. IATU à la 33ème rencontre de la FNAU (Fédération Nationale des Agences d Urbanisme).. Dans le cadre du congrès de la FNAU qui se tiendra du 19 au 21 Novembre 2012 à Cenon au rocher de Palmer, les étudiants du Master ".. Urbanisme, stratégie projets et maîtrise d'ouvrage.. " de l'IATU assurent la synthèse des ateliers et la préparation des actes.. Maurice Goze directeur de l'IATU et Agnès Berland-Berthon Maître de conférences participeront à ces journées en tant qu'invités.. Par un hasard de circonstances la remise du Prix de thèse sur la ville honorera Benjamin Michelon, ancien étudiant de l'IATU.. à propos de IATU à la 33ème rencontre de la FNAU (Fédération Nationale des Agences d Urbanisme).. Pages.. 1.. 2.. 3.. 4.. 5.. 6.. 7.. 8.. 9.. ….. suivant ›.. dernier ».. Inscription.. Retrouver ici tous les détails pour faciliter votre inscription.. Inscription.. Web Tv Montaigne.. Partenaires.. Organisation.. Institut d Aménagement, de Tourisme et d Urbanisme (IATU).. Formations.. Espace entreprise.. Taxe d’apprentissage.. Vie étudiante.. Lieux d’information.. Contact.. Plan du site.. RSS.. Mentions légales.. | Copyright © 2012.. STC - Université Bordeaux 3..

    Original link path: /
    Open archive

  • Title: Institut des Sciences de l'information et de la communication (ISIC) | ufr stc
    Descriptive info: Vous êtes ici.. ».. Institut des Sciences de l information et de la communication (ISIC).. L.. 'Institut des Sciences de l'Information et de la Communication (ISIC).. propose aux étudiants des formations générales et professionnelles préparant aux métiers de la communication, de l'information, de lka médiation scientifique, de la production audiovisuelle et du multimédia.. De la licence au master, l'ISIC propose des cursus cohérents permettant d'acquérir une culture générale et technologique, des méthodes de travail et des savoir-faire nécessaires aux pratiques professionnelles de l'information / communication.. Un doctorat en Sciences de l'Information et de la communication complète l'offre  ...   - anglais.. Master.. Master Professionnel Communication des organisations Communication publique et politique.. Master Professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil.. Master Professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication.. Master Professionnel Communication et générations.. Master Professionnel Conception de projets multimédia et de dispositifs numériques Médiation, médiatisation des savoirs.. Master Professionnel Création, production, Image.. Master Professionnel Médiations des sciences, Médiation des risques en santé.. Master Recherche et ingénierie de la recherche en sciences de l’information et de la communication.. Annuaire des anciens de la filière Communication des organisations.. A télécharger ci-dessous.. Téléchargement :.. annuairedes anciensComOrga.. pdf..

    Original link path: /sciences_information_communication
    Open archive

  • Title: Aménagement, tourisme et urbanisme | ufr stc
    Descriptive info: Aménagement, tourisme et urbanisme.. L'.. Institut d'Aménagement, de Tourisme et d'Urbanisme.. propose, depuis 1976, des formations professionnalisantes dans les champs de l'aménagement, de l'urbanisme, du développement touristique, dans un esprit de développement durable qui associe l'évaluation environnementale.. Le recrutement des étudiants est pluridisciplinaire.. De la licence 3 au master, la démarche pédagogique pluridisciplinaire fait appel à des enseignants chercheurs de différentes universités et à de nombreux professionnels.. Elle conjugue enseignements théoriques, ateliers de terrain sur exercices réels et stages.. L'IATU est membre de l'APERAU (Association pour la promotion de l'enseignement et de la recherche en aménagement et urbanisme) et agréé par le Conseil Français des Urbanistes.. L'IATU  ...   l'IATU dirigent également des recherches et des thèses dans la mention “Aménagement de l'espace et Urbanisme”.. Du fait de leurs compétences, les enseignants-chercheurs de l'IATU assurent des expertises auprès de l'Etat et des collectivités territoriales et répondent à leurs besoins de formation continue.. Liste des formations disponibles.. Licence 3 Géographie parcours en « Aménagement, Urbanisme et Développement Territorial Durable » (AUDTD).. Licence professionnelle " Chargé-e de projets en solidarité internationale et développement durable".. Master professionnel Aménagement et gestion des équipements, sites et territoires touristiques (AGEST).. Master professionnel Paysage et évaluation environnementale dans les projets d’urbanisme et de territoires (PEEPUT).. Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d’ouvrage..

    Original link path: /amenagement_tourisme_urbanisme
    Open archive
  •  

  • Title: Département de Géographie, Science de l'Espace et du Territoire | ufr stc
    Descriptive info: Département de Géographie, Science de l Espace et du Territoire.. Le Département Géographie, science de l'espace et du territoire propose aux étudiants des formations générales et professionnelles préparant notamment aux métiers de la cartographie, de l'enseignement.. Les préparations aux concours (CAPES, Agrégation, test d'entrée à IUFM) sont également proposées et des doctorats « Géographie physique », « Géographie humaine » et « Géographie tropicale » complètent l'offre de formation.. De  ...   des méthodes de travail nécessaires aux pratiques professionnelles actuelles.. Licence :.. Licence Géographie.. Licence Pro VAMTR.. Master :.. Master Géographie parcours Recherche.. Master Géographie parcours Concours de l’enseignement.. Master Professionnel Développement des territoires, qualité et origine des produits.. Master professionnel Dynamiques des Afriques.. Master Professionnel Ecologie humaine : enjeux environnementaux des activités de production et de consommation.. Master professionnel Gestion Territoriale du Développement Durable.. Master professionnel Ingénierie de l’Animation Territoriale..

    Original link path: /geographie_sciences_espace_territoire
    Open archive

  • Title: ACTUALITE | ufr stc
    Descriptive info: ACTUALITE.. STRATEJIC recrute !.. Découvrez les nombreux postes à pourvoir proposés par la Junior entreprise de Bordeaux3 :.. Un/Une Chargé(e) évènementiel.. Un/ Une Chargé(e) de mission Ressources Humaines.. Un/une responsable de passage de Label au pôle qualité.. Un/une vice-trésorier(re).. Un/une chargé(e) du pôle qualité.. à propos de STRATEJIC recrute !..

    Original link path: /actualite
    Open archive

  • Title: L'UFR participe à ... | ufr stc
    Descriptive info: L UFR participe à.. Le Master Communication et générations sera présent au salon Kidexpo le 21 octobre 2011.. Le Master Communication et générations sera présent au salon du livre et de la jeunesse à Montreuil le 5 décembre 2011.. WWW.. SALON-LIVRE-PRESSE-JEUNESSE.. NET..

    Original link path: /node/107
    Open archive

  • Title: La presse parle de nous | ufr stc
    Descriptive info: Dans le numéro de septembre d’Objectif Aquitaine, Maurice Goze directeur de l’IATU et Aurélie Hervouet, diplomée du Master USPMO, qui prépare sa thèse de doctorat sous la direction de celui-ci au laboratoire ADES évoquent les 100 ans de la loi Bonnevay qui créa les offices publics d’habitations à bon marché, ancêtres des logements sociaux”.. (Page 17 à19).. La spécialiste des séries TV.. Mélanie Bourdaa, maître de conférences à l'ISIC est une spécialiste reconnue de l'étude des séries télévisées comme en témoigne cette citation relevée dans Le Parisien.. 2 novembre 2012.. Lesparre-Médoc.. La Rose Pauillac mise sur l'œnotourisme.. Des étudiants en master de l'Université Bordeaux 3 travaillent sur le développement d'un produit d'accueil œnotouristique à la cave coopérative de Pauillac.. Après la visite des locaux, les étudiants ont pu déguster le vin produit par les adhérents.. (photo J.. ).. Les étudiants de l'Institut d'aménagement de tourisme et d'urbanisme (Iatu) ont une année pour plancher sur un projet innovant.. Il concerne le Médoc et plus précisément sa cave coopérative La Rose Pauillac.. « Nous avons sollicité une classe de master pour réfléchir à l'élaboration d'un produit d'accueil œnotouristique », explique Fabrice Fatin, le directeur de la Maison du tourisme et du vin de Pauillac.. La cave en chiffres.. Selon Sylvie Raynaud, la présidente de la cave coopérative de Pauillac, l'hectare de vigne sur l'appellation de Pauillac se négocie aujourd'hui à 2 millions d'euros.. « Cette année, les prix se sont envolés ! » Dans ce contexte, les adhérents de La Rose Pauillac sont très régulièrement contactés par les grands châteaux qui veulent acheter les parcelles.. La cave coopérative produit 250 000 bouteilles.. Le prix moyen de vente est de 15 à 20 euros.. La cave coopérative de Pauillac, fondée en 1933, est une institution dans le milieu de la viticulture.. En Aquitaine, elle a été l'une des premières à avoir été fondée.. Il n'empêche que, depuis des années, le nombre de ses adhérents n'a cessé de diminuer.. « Aujourd'hui, nous sommes 30 viticulteurs pour 30 hectares.. Il y a quelques décennies, nous avions plus de 100 hectares et les adhérents étaient bien plus nombreux », souligne sa présidente Sylvie Raynaud.. La représentante de la cave affiche une ferme volonté de ne pas disparaître.. La raison pour laquelle elle a accepté l'idée de convertir des locaux de La Rose Pauillac en espace œnotouristique.. Du fait de la baisse d'activité, des centaines de mètres carrés sont disponibles.. Développer l'offre.. En parallèle, la Maison du tourisme et du vin de Pauillac, qui doit faire face à une demande touristique toujours plus pressante, cherche à développer une offre pour satisfaire l'ensemble de sa clientèle.. « Dans le Médoc, il y a une offre haut de gamme des châteaux pour les visites.. Sur Pauillac, on doit aussi être accessible à une clientèle plus large.. Entre les visites spontanées, les groupes et les croisiéristes, il faut être en mesure de proposer de l'accueil », relaie Fabrice Fatin.. Une étude de faisabilité.. Hier, une vingtaine d'étudiants de l'Iatu, une « classe » de master d'aménagement et gestion des équipements, sites et territoires touristiques, sont donc venus visiter la cave coopérative de Pauillac.. « Leur travail va consister à réaliser une étude de faisabilité.. Elle doit notamment intégrer une analyse des clientèles potentielles et un cahier des charges d'aménagement et d'équipement de la cave coopérative avec son évaluation budgétaire », précisait Fabrice Fatin.. Pour les étudiants, « c'est aussi l'image de Pauillac qui pourrait être changée à travers un projet novateur à la cave coopérative », relaie Karen.. Il reste maintenant à travailler sur la copie.. Un calendrier a été fixé pour la présentation d'un projet en 2014.. Participez au petit-déjeuner / débat "Comment Lascaux part à la conquête du monde".. Sud Ouest invite ses lecteurs vendredi 12 octobre à Cap Sciences (Bordeaux), en présence de Yves Coppens, Alain Rousset et de nombreuses personnalités politiques et scientifiques.. Avant Chicago et Montréal, Bordeaux accueille jusqu’au 6 janvier une exposition de rang mondial dédiée au trésor de la Vézère.. -.. Mais dans quel état se trouve la grotte découverte en 1940.. et aujourd’hui sous étroite surveillance ?.. - Comment la Dordogne a-t-elle développé.. la technologie unique du fac-similé ?.. - Quel serait l’impact touristique du.. futur centre international d’art pariétal.. de Montignac Lascaux ?.. - Existe-t-il.. une filière aquitaine pour la numérisation du patrimoine.. culturel ?.. Autour de Jean-Bernard Gilles, journaliste à Sud Ouest, seront présents pour en débattre :.. - Yves Coppens, président du Conseil scientifique de la grotte de Lascaux.. - Alain Rousset, président du Conseil régional d’Aquitaine.. - Bernard Cazeau, président du Conseil général de la Dordogne.. - Francis Ringenbach, responsable de l’atelier des fac-similés du Périgord.. - Olivier Retout, directeur de l’exposition internationale « Lascaux ».. - Alain Escadafal, maître de conférences à Bordeaux 3, responsable du master aménagement touristique (AGEST).. A la fin du débat, vous pourrez découvrir en avant-première l’exposition qui sera inaugurée le soir-même.. Attention, le nombre de places est limité.. Le débat se déroulera à Cap-Sciences ce vendredi 12 octobre à 08h30.. Pour vous inscrire (gratuitement), écrivez vite à.. communication@sudouest.. fr.. Les agriculteurs doivent mieux apprivoiser l'outil numérique.. « Agriculture et numérique en Aquitaine » sera dévoilé aujourd'hui.. Les agriculteurs sont généralement bien équipés, mais utilisent peu l'informatique dans leur travail.. (photo Émilie drouinaud/« so »).. Près de 75 % des agriculteurs aquitains sont équipés d'un, voire de deux ordinateurs.. C'est conforme à la moyenne nationale des autres secteurs d'activité.. Mais pour la plupart d'entre eux, il est réservé à un usage privé davantage que professionnel.. C'est flagrant dans le cas des maraîchers, qui présentent le taux d'équipement le plus élevé, 83 %, mais qui, à 62,8 %, ne l'utilisent pas dans le cadre de leur activité.. Ils rédigent encore leurs documents « sur papier » ou ont recours à un organisme externe.. Sur Internet, c'est la météo en ligne qui est le service le plus consulté (62 %), bien loin devant les cours et marchés (33 %).. S'agissant des outils « mobiles », seulement 3 % des agriculteurs étaient équipés de smartphones en 2010.. On les retrouve principalement chez les céréaliers et les viticulteurs.. Ces éléments, parmi d'autres, sont issus du « Livre blanc agriculture et numérique en Aquitaine » qui sera présenté aujourd'hui à Pessac (33) lors de la session de la Chambre régionale d'agriculture.. Un travail qui s'inscrit dans le cadre du projet de recherche Raudin (1), conduit depuis 2008 à l'université Michel-de-Montaigne (Bordeaux 3) sous la direction de Didier Paquelin et de Françoise Fauconneau.. « Le sujet numérique et agriculture n'avait jamais été traité auparavant », souligne Didier Paquelin.. « L'étude a été menée en lien avec les professionnels, notamment à travers divers ateliers », précise Françoise Fauconneau.. La partie état des lieux révèle que si, en agriculture, l'offre d'outils numériques est plutôt abondante, les usages restent relativement limités.. Parmi les freins identifiés : coût, manque de temps, manque de compétence, perte du lien humain, manque de visibilité.. L'informatique « va supprimer l'homme », craint un éleveur cité dans l'étude.. Gérer le flux d'informations.. A contrario, les utilisateurs convaincus y voient un facteur de lien : « toute la relation avec l'extérieur est facilitée », affirme une arboricultrice.. C'est la notion de « confort » qu'ils mettent généralement en avant : « Le numérique permet une gestion plus rapide et un accès facilité à l'information.. ».. Aujourd'hui, effectivement, l'information est devenue primordiale dans la pratique quotidienne de l'agriculteur.. Toute la question pour lui est de savoir utiliser au mieux le « flux informationnel permanent » auquel il est confronté, à la fois comme émetteur et comme utilisateur.. « La multiplicité des demandes d'informations » ne l'y aide pas, soulignent les auteurs du livre blanc, qui plaident pour un numérique intégré, pour « un système global d'information ».. Président de la Chambre régionale d'agriculture, Dominique Graciet va dans ce sens : « La prochaine étape doit être de pouvoir interconnecter les différents outils entre eux, de telle sorte par exemple qu'on n'ait pas à saisir la même déclaration deux fois.. » Il reste néanmoins admiratif du chemin parcouru par une agriculture « passée en l'espace de deux générations de la traction animale à l'informatique ».. (1) Recherches aquitaines sur les usages pour le développement des dispositifs numériques.. On a parlé du Master HPMS dans le journal de Libourne "Le résistant".. Les mots de Bordeau.. Joëlle Bordeau.. Elle a « le culte des mots ».. (Photo Claude Petit).. Mon resto.. Avec les enfants, le restaurant chinois de notre quartier, le Lien Thaï, car ils « nems » que ça !.. Ce que j'aime montrer de Bordeaux.. Le marché des Capus pour son art du bon goût et le présage des bons moments autour d'une table.. Ce que j'aimerais cacher.. L'autre marché celui des Grands Hommes et.. son mauvais goût.. Ma petite douceur locale.. Le vent d'ouest qui nous amène des odeurs iodées.. Le plus beau point de vue sur la ville.. Le point de vue culinaire.. Le lieu le plus indémodable.. Celui où l'on passera tous forcément un jour : le cimetière.. Le truc que je suis la seule à aimer (de Bordeaux).. Rester un dimanche à écrire alors que tout le monde file à la plage.. Ma paroisse, mon lieu (de) culte.. Mollat pour le culte des mots.. Ce qui m'a le plus manqué lorsque je me suis éloignée de Bordeaux.. L'horizon à perte de vue.. L'endroit où l'on est sûr de me trouver.. Dans mon espace de coworking tous les jours.. Le quartier branché ou lieu à découvrir.. Le futur pôle culturel de Bordeaux près des quais avec un petit plus à ajouter : la photo !.. Mon mot, expression juron bordelais préféré.. Mes c…, le temps se brouille !.. Transhumance ou pas transhumance le week-end ?.. Je suis allergique à la brebis.. À quel hôtel je descendrais ?.. De préférence pas l'hôtel de police.. Le lieu le plus authentique.. Chez Kiki, le bar rue Montaigne.. Qui (ou qu'est-ce qui) incarne le contre-pouvoir à Bordeaux ?.. Le vouloir.. Un lieu à exploiter ?.. Explorer pas exploiter, les coulisses du Grand-Théâtre pour la magie dévoilée et les rencontres révélées.. L'endroit où j'avoue ne jamais être allée et que j'assume.. Chez ma voisine.. L'enseigne, le lieu, que j'ai vu disparaître avec regret.. L'ancien marché des Grands Hommes avec ses couleurs et ses odeurs, le vieux quartier Mériadeck.. Le Bordelais en trois mots clefs.. Mocassin (son côté un peu Versailles), mordicus (il y croit dur comme fer) et moraliste (il croit tout savoir).. La Bordelaise en trois mots clefs.. Mollusque les unes, mobiles les autres et moqueuses d'autres encore.. À quoi le Bordelais aspire-t-il ?.. Vivre en paix.. La politique culturelle locale en trois mots clefs.. « Qui cherche trouve ».. « The » événement culturel local.. Le marathon photo de Pola.. Une autre ville qui m'évoque Bordeaux ?.. Burdigala.. De quel Bordelais connu suis-je fière ?.. Le cannelé.. Qu'ai-je fait pour Bordeaux ?.. Je partage ses sept premières lettres, elle m'a piqué mon X.. Mon entreprise bordelaise favorite ?.. La mienne….. Mon bâtiment industriel préféré.. Les grands moulins de Paris.. Bordeaux ville consensuelle ?.. En un mot ?.. Le plus gros défaut de Bordeaux.. Le penser bordelais et ses conventions, la diversité est possible.. Un artiste en herbe à découvrir ?.. Éloïse Vene.. Une contradiction bordelaise, un paradoxe local.. Dire adorer l'aventure sans jamais voyager.. À quoi reconnaît-on un néo-Bordelais ?.. Il cherche à acheter un pantalon rouge du Ferret sur e-Bay.. Une pensée, idée, vérité taboue à Bordeaux.. Une forme géométrique, le triangle, avec tout ce qu'elle évoque….. Le geste urbanistique le plus fort des dix dernières années.. Le départ du « Colbert ».. Des dix prochaines ?.. Euratlantique.. Bordeaux est-elle fière de son identité ou complexée de n'être pas Paris.. Les deux, on monte toujours à la capitale !.. Je prends le tram tard le soir ?.. Plutôt le bus de l'art contemporain.. Un problème bordelais ?.. Le bouchon, ce qui est un comble pour la cité du vin.. Trois codes bordelais ?.. Le code de la route, le code postal, le code bar pour boire un coup !.. Chaque samedi, un(e) Bordelaise(e) répond sans pouvoir dire ouf à une rafale de questions sur la ville.. Aujourd'hui, Joëlle Bordeau.. Animatrice en chef de Com la lune (espace de coworking), des ateliers d'écriture créative Mots et Compagnie, de l'agence de communication Primo et ultimo.. Toujours des mots….. 19 mai 2012.. Le porno change-t-il les ados ?.. Tapez "femme" sur Google.. Sur la colonne centrale, on lit : "Femme Wikipédia", "Femme Evène", "Femme Actuelle".. A droite, colonne des annonces : "Femmes canon en cam", "Elles couchent".. Ou "Femmes célibataires" sur le site de rencontres pour célibataires Meetic.. Clic sur "Elles couchent.. Batifolage.. com" : un couple à moitié nu.. "Fellation, sodomie, amateur, partouze, gros seins, éjac faciale.. " C'est un site porno.. Avec "Galerie vidéo", un clic, des centaines de photos défilent.. A côté du X classique, beaucoup de hardcore : triple pénétration, poing dans l'anus, bouteille dans le sexe.. Tapez maintenant "Amour".. On lit à droite "Meilleurs films sensuels.. La brocante", un clic, c'est un nouveau site porno déguisé.. Asiatiques.. Beurettes.. Blondes.. Sado maso.. Les fillettes de 11 ans qui ont surfé sur le Net pour leur rédaction sur la Saint-Valentin ont-elles regardé ? Possible.. Les films X sont en accès libre sur Internet.. Souvent gratuits.. Les mineurs regardent massivement.. En 2004, selon le CSA, 80 % des garçons et 45 % des filles de 14 à 18 ans avaient vu un film X dans l'année.. Un garçon sur quatre, une fille sur cinq en avaient visionné au moins dix.. Selon une enquête du docteur Claude Rozier, menée en Ile-de-France en 2004, à 11 ans, un enfant sur deux a vu un film pornographique sur le Net.. En CM2 (9-10 ans), 50 % des garçons et 25 % des filles.. Comment réagissent-ils au premier visionnage, à 10-11 ans ou plus jeunes ? Une enquête américaine le précise : ils.. "sont surpris et ont peur".. , se sentent.. "embarrassés".. ou.. "coupables et confus".. La moitié des filles se disent.. "dégoûtées".. , un quart.. "choquées".. "surprises".. Mais dès 13 ans l'attitude change : le porno.. "distrait".. 50 % des garçons,.. "plaît".. à 30 %, et 20 % le classent dans les "favoris".. Depuis qu'avec Internet le porno est entré dans la vie des mineurs, il ne se passe pas un jour sans qu'un colloque de psychologie, une convention scolaire, un service gouvernemental, des féministes ou des politiques en débattent.. Inquiets.. Parfois indignés.. Souvent dépassés.. Dans une enquête sur la contraception des adolescentes, le professeur Israël Nisand s'en prend violemment à l'impact de la pornographie sur les mineurs.. "PORNIFICATION".. Dans un rapport réalisé pour le gouvernement actuel, la sénatrice (UMP) Chantal Jouanno dénonce, elle,.. "l'hypersexualisation".. des filles de 8-12 ans, parlant de.. "pornification".. :.. "Nous n'avions pas conscience que les codes de la pornographie ont envahi notre quotidien.. (.. ).. S'agissant des enfants, elle renvoie à l'hyperérotisation de leurs expressions, postures ou codes vestimentaires.. ".. La sénatrice s'est appuyée sur les travaux de nombreux pédopsychiatres, sociologues et spécialistes des médias.. Que montrent-ils ? Avant la puberté, dès le CM1, beaucoup de fillettes se mettent du brillant à lèvres, portent des jeans slim, des minijupes, des culottes qui laissent les fesses apparentes - des tenues hypersexuées.. Elles s'inspirent de stars adolescentes au sex-appeal débridé - Britney Spears, Rihanna, Alizée, Christina Aguilera, Lady Gaga, sans oublier les Girlicious.. Selon la sémiologue canadienne Mariette Julien, cette "girl culture" emprunte ses codes au cinéma érotique et à la pornographie : kilt, tenue moulante, hauts talons, soutien-gorge "push up", décolleté, bas résille.. Elle serait encouragée par les grandes marques de vêtements et de cosmétiques.. Le coeur de cible avoué : les "tweens" ou "enfados", les 8-14 ans.. Un marché colossal (260 milliards de dollars aux Etats-Unis) exploité par les études marketing et la presse mode :.. Milk.. ,.. Doolittle.. La Petite magazine.. , autant de magazines dans lesquels des modèles dévoilent leur nombril, arborent trousses de maquillage et strings.. Pendant l'été 2011,.. Vogue.. proposait une série de mode avec Thylane, 10 ans, en jupe fendue, talons aiguilles, sur des coussins léopard.. Corinne Destal, maître de conférences à l'université Bordeaux-III, a étudié les représentations sexuées à destination des fillettes.. Dès 8-10 ans, elles lisent la presse ado.. - Girls.. Star Club.. Muteen.. Dans cette presse qui.. "met le corps sur un trône.. l'hypersexualisation passe par une éducation précoce à la séduction, des codes sexy, des clips à l'érotisation démonstrative".. , explique l'universitaire.. Dans le rapport Jouanno, ce sont les psychologues et les pédopsychiatres qui se disent les plus inquiets.. Selon eux, les enfants connaissent entre 8 et 12 ans, avant l'arrivée de la puberté, une.. "période de latence".. pendant laquelle ils se préoccupent moins de la sexualité, se rapprochent de leurs parents, s'intéressent à la scolarité et aux sujets "sérieux".. C'est une étape importante dans leur construction cognitive et la formation de leur personnalité.. HYPERACTIVITÉ, PERTE D'ESTIME DE SOI.. L'intrusion de la pornographie à cet âge bouleverserait cette période d'apprentissage.. D'après le pédopsychiatre Michel Botbol, l'hypersexualisation les conduit à rencontrer des difficultés dans l'acquisition de savoirs, mais aussi des problèmes d'hyperactivité ou de perte d'estime de soi.. "La publicité, les films, les magazines envoient en permanence des messages crus.. , explique Didier Lauru, psychiatre et directeur de la revue.. Enfances psy.. On retrouve ce même excès en famille où, souvent, les adultes manquent de discernement et de pudeur.. Résultat : les enfants sont continuellement excités, au sens sexuel du terme.. La psychanalyste Sophie Marinopoulos, experte auprès des juges pour enfants, s'inquiète, elle, du rôle trouble et actif des parents dans cette érotisation.. "Ce sont eux qui leur achètent des habits coûteux et sexy, les exhibent, les déguisent dès qu'ils ont 3 ou 4 ans.. , affirme-t-elle.. Ce sont les mêmes qui présentent des gamines aux concours de petites Miss.. Selon Sophie Marinopoulos, l'enfant devient un faire-valoir et les garçons sont transformés en "lolitos", comme les filles.. "Il y a une ambiance pédophilique nouvelle.. , poursuit-elle.. L'enfant n'a plus de valeur par lui-même, il doit ressembler au rêve de ses parents.. On le prend dans des fantasmes qui ne sont pas les siens.. On lui vole son enfance.. Le sociologue Michel Fize, qui travaille sur l'adolescence depuis vingt ans, est beaucoup plus mesuré sur cette "hypersexualisation" :.. "Qu'entend-on par fillette, lolita ? Parlons de jeunes adolescentes ! Pour les filles, se mettre en valeur dès 10 ans, plaire, est une manière d'entrer dans la féminité avant la puberté.. Tout est question de culture, de mode de vie, de réseau.. C'est une nouvelle jeunesse.. Ils veulent devenir indépendants plus tôt.. Il y a de la séduction, mais aucune sexualité réelle.. Que pense-t-il de la période de latence ?.. "On veut faire croire qu'il existe un temps d'enfance immuable et innocente, sans séduction ni désir.. Ce sont des discours psy archaïques.. Peut-on vraiment parler de nymphettes décérébrées par les marques ?.. "Les intéressées ne se vivent pas comme une chose sexuelle.. Pour les ados, féminité et féminisme, séduction et respect marchent ensemble.. Chantal Jouanno les fait rire quand elle propose de rétablir l'uniforme dans les collèges !".. L'impact des films pornos sur les très jeunes - les 8-10 ans - inquiète cependant Michel Fize.. "Tomber à cet âge sur un film hardcore n'est jamais anodin.. On y voit de telles violences que cela peut choquer.. Depuis quelques années, une pornographie violente se développe.. Tentant leur chance sur Internet, des petites productions réalisent des films aux budgets de misère, pratiquant la surenchère dans la brutalité.. La série "Xanadu", d'Arte, qui raconte l'histoire d'un producteur porno ruiné par Internet, décrit bien cette évolution : à son fils qui propose :.. "Aujourd'hui, une seule solution, le "gonzo" : un canapé, trois pétasses, une caméra".. , le père répond :.. "Ici, c'est le haut de gamme du X, pas de la charcuterie".. L'ancienne actrice de X Raffaëla Anderson a raconté cette "charcuterie" dans Hard.. (Grasset, 2000).. CHANGEMENT DU VOCABULAIRE SEXUEL.. Que se passe-t-il dans la tête d'une fille de 8 ou 10 ans quand elle visionne sur Internet.. Tournante dans un dépotoir ?.. Le pédopsychiatre Jean-Yves Hayez, qui parle souvent du porno avec des mineurs, résume le malaise :.. "Ils peuvent en ressentir une angoisse soudaine, intense et durable : peur d'une possible agression contre eux, peur de ces masses de corps qui partouzent, de leurs transformations et de ce qui en sort, et ce jusqu'à la peur que leurs propres parents et leur entourage deviennent monstrueux eux aussi, des animaux sauvages, quand ils sont tout nus.. Cependant, dès que les garçons flirtent, à 13-14 ans, visionner du porno devient pour certains un moment d'"éclate sexuelle" qu'ils veulent retrouver, partager avec leurs copains.. Parfois, une pratique autoérotique devient addictive, comme chez le Kid, héros triste du dernier roman de Russell Banks,.. Lointain souvenir de la peau.. (Actes Sud, 444 p.. , 24,20 €).. "La majorité des enfants ne s'attachent pas à ce qu'ils ont vu, et n'y reviennent qu'occasionnellement",.. poursuit Jean-Yves Hayez, qui parle d'une forme de déniaisement :.. "Le réalisme de l'enfant augmente, et il ne faut plus trop lui raconter de salades sur ce que sont les autres et sur la sexualité - c'est aussi la "baise".. Disons qu'il en sort un peu vieilli, un rien cynique, lucide, matérialiste, bien plus vite que ce que voudraient beaucoup de parents.. Avec le porno, le vocabulaire sexuel des jeunes a changé.. Selon l'association scolaire Sésame, dirigée par Denise Stagnara, une dame de 92 ans, les mots du X représentent désormais 20 % des expressions sexuelles.. Si, en 1980, les 10-11 ans parlaient de graines et de sentiments, ils connaissent aujourd'hui les termes homo, fellation ou sodomie.. D'autres effets, plus insidieux ou anxiogènes, ont été repérés.. Le docteur Ronald Virag, andrologue, reçoit de plus en plus de garçons de 16-18 ans qui veulent se faire agrandir le pénis car l'outil imposant des "hardeurs" les traumatise, le fait qu'ils bandent tout le temps les complexe.. Le porno développe chez eux une angoisse de la performance.. Pour Michel Fize, les pratiques sexuelles peuvent en outre être.. "désinhibées".. par le porno.. "On sous-estime toujours le désir féminin.. Des choses qu'un jeune couple faisait après s'être apprivoisé l'un l'autre, sur la durée, deviennent aujourd'hui courantes dès les premiers rapports sexuels.. L'espace d'accueil pour 13-25 ans CyberCrips, à Paris, a enquêté auprès de 10 000 ados : dès 14 ans, des garçons demandent ainsi une fellation.. "Certaines adolescentes croient devoir se soumettre aux clichés du porno - par exemple se faire épiler le pubis - pour plaire aux garçons.. , explique Philippe Brenot, psychiatre et sexologue, qui vient de publier une enquête sur le plaisir féminin, menée auprès de 3 000 femmes.. De nouvelles moeurs s'installent.. Des normes aussi.. Un terrorisme de l'orgasme vaginal, des coïts interminables, une obligation de jouissance.. Souvent, la technique l'emporte sur la découverte de sa propre envie.. Nous revoyons ces femmes en consultation, adultes, avec une plainte liée à l'absence de plaisir et à la disparition du désir.. Le gynécologue Israël Nisand, qui a fondé le site info-ado pour répondre aux questions sur la sexualité, se montre très alarmiste.. "La pornographie est devenue la principale forme d'éducation sexuelle.. Je trouve grave qu'un collégien de 10 ans demande : "Est-ce que maman fait l'amour avec des chiens ?" Ce sont des questions qu'on entend ! Je ne trouve pas normal que des lycéennes de 14 ans fassent des fellations à plusieurs garçons, pour faire comme au cinéma.. Outre le contenu des actes sexuels pratiqués dans les films porno, la représentation du couple homme-femme - le premier, quasiment toujours dominant, la deuxième, dominée, voire asservie - induit un modèle de relation qui peut marquer les enfants et les adolescents.. Israël Nisand dénonce la vision.. "avilissante".. de l'amour et des femmes propagée par la pornographie, qui perpétue.. "des stéréotypes sexuels agressifs, une pensée machiste et des relations de pouvoir".. qui marquent les adolescents.. Il reprend les arguments des féministes prohibitionnistes - Women Against Pornography aux Etats-Unis ou les Chiennes de garde en France - qui voient dans la pornographie un discours présentant les femmes comme toujours disponibles, ravies d'être violentées et humiliées - sans en voir la dimension fantasmatique.. S'appuyant sur les travaux du sociologue canadien et croisé antiporno Richard Poulin, Israël Nisand associe l'intrusion de la pornographie dans le monde de l'enfance à la violence grandissante des mineurs.. Il rappelle qu'en France le nombre de jeunes adolescents condamnés pour violence sexuelle ne cesse d'augmenter, dans des proportions inquiétantes : 983 en 2002, 1 392 en 2006 et 3 169 en 2008.. Pour lui, la pornographie encouragerait la confusion entre le virtuel et le réel, et donc le passage à l'acte.. Selon le rapport Meese, réalisé aux Etats-Unis en 1986, pendant le boom des DVD pornos, 21 délinquants sexuels récidivistes sur 25 en visionnaient régulièrement.. Un violeur sur deux déclarait en avoir vu avant d'agir.. FAITS DIVERS.. Israël Nisand cite encore plusieurs faits divers en France, où des lycéens imposent des fellations à des filles, les filmant avec leur portable.. "Ces derniers mois, nous avons eu deux histoires de gamine poussée à faire des fellations.. , confirme un lieutenant de la brigade des mineurs de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.. Un garçon de 16 ans, exclu de plusieurs lycées, a entraîné une fille dans un tunnel désaffecté avec deux copains de 14 et 15 ans.. L'autre affaire concerne quatre jeunes de  ...   l'entreprise sans nous attendre.. C'est un vrai phénomène, qui peut s'expliquer par les difficultés de l'insertion professionnelle qu'ils savent devoir rencontrer, et le succès du statut d'auto-entrepreneur ».. Même les junior-entreprises attirent de plus en plus : « C'est effectivement relativement nouveau chez nous mais important quand on sait que 75 % d'entre nous iront dans le privé », confirme Marie Hommeau, qui préside Ausone-Conseil, la junior-entreprise de Sciences Po.. Empli du temps à rallonge.. Reste que mener de front études et entreprise garantit un emploi du temps chargé.. Comme Julien Daubert et Eliot Jacquin, qui jonglent entre 10 h 11, Stratejic et les stages de leur master, Vincent Blazquez a des journées et des nuits à rallonge : un master de marketing à l'Institut d'administration des entreprises (IAE, Bordeaux IV), avec ce que cela suppose de stages au long cours et de mémoires à rendre, un boulot de surveillant d'internat au lycée hôtelier de Talence et « La Grosse agence » l'entreprise qu'il a créée en août dernier.. Celle-ci propose des services de « community management », un peu dans la même veine que 10 h 11.. Sous statut d'auto-entrepreneur, cette fois.. « Parce que je ne sais pas encore si je veux être chef d'entreprise ou salarié.. Sans compter que la formation m'intéresse aussi ».. Le jeune homme n'est d'ailleurs pas arrivé tout droit au marketing.. Le BTS de management, c'était parce qu'il ne savait pas trop quoi faire.. Et puis il y a pris goût, multipliant les expériences à l'étranger, tout en se formant en solo à l'informatique et en finissant par un stage chez Pigeon, qu'il a gardé comme premier client de sa « Grosse Agence », ironiquement nommée.. Rien à voir avec le profil du futur patron obnibulé par le Cac 40, décidément.. « Mais c'est un plus concret pour les études.. Ne serait-ce que parce que je suis bien obligé de développer des capacités d'organisation ! ».. Également à l'IAE, mais en expertise comptable, Romain Pradeau et ses quatre camarades se sont aussi lancés à la rentrée.. Leur SARL, Agora, fait du soutien scolaire à domicile, du collège au supérieur, sur toute la CUB et vient de rajouter des leçons de musique et d'informatique de 7 à 77 ans à son panel.. Les profs sont recrutés via Facebook parmi les étudiants.. Attachés à la fac.. Là encore, ce n'est pas la vocation de patron qui a fait le larron : « On se connaît tous depuis le bureau des élèves du lycée Gustave-Eiffel et on voulait continuer à faire quelque chose ensemble.. Mais une classique junior-entreprise était trop contraignante à nos yeux.. Et on trouvait que le soutien scolaire était trop cher pour les familles », raconte le futur expert-comptable.. Les étudiants patrons ne renient pas les bancs de la fac.. « On a envie de rendre à l'université ce qu'elle nous a donné », dit Eliot Jacquin, même si, ajoute son associé, « on a moins de réseaux que les écoles de commerce, mais plus de temps pour ce type de projet ».. Leur « plus » à eux, c'est par exemple une veille informatique et une production de contenu web analysées avec le recul que donne l'expérience de la recherche et de l'analyse acquises en fac.. Les patrons à l'ancienne n'ont qu'à bien se tenir.. (1) Le salon de l'entreprise se poursuit aujourd'hui de 9 heures à 19 heures au Hangar 14 de Bordeaux.. Entrée libre.. 9 juin 2011.. Avant-goût professionnel.. Sept juniors entreprises ont signé une convention avec Talence Innovation Sud Développement.. Plusieurs représentants d'entreprises et du monde universitaire étaient présents, jeudi 26 mai dans les salons du château de Thouars, pour assister à la signature de la convention entre Talence Innovation Sud Développement et sept juniors entreprises de l'agglomération bordelaise issues de grandes écoles et de l'université : AEI de l'ENSEIRB, AMJE de l'Ensam, AMS Conseil de BEM, Ausone Conseil de Sciences Po, IBSC de l'INSEEC, I2C de l'ENSC et Stratejic de l'ISIC-Bordeaux III.. « Nous nous retrouvons dans les conditions réelles de suivi de projet.. C'est un avant-goût de la réalité professionnelle et nous abordons des notions de management qui sont importantes », précisent plusieurs élèves des Arts et métiers.. Lancement du concours.. Une junior entreprise est une association à vocation économique et pédagogique qui fonctionne comme un prestataire de services.. Implantée au sein d'un établissement d'enseignement supérieur, elle permet aux étudiants d'expérimenter et exprimer leurs compétences en situation réelle face à des clients.. Au cours de cette signature a été lancé le concours 2011 Jeunes Entrepreneurs créateurs.. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 5 septembre prochain.. Ce concours vise à apporter les meilleures chances de succès à des jeunes porteurs de projet.. Il s'adresse à de futurs entrepreneurs girondins, âgés de 18 à 30 ans, diplômés, non diplômés, en formation ou travailleurs.. Renseignements : 05 56 04 01 90.. 1er juin 2011.. L’entrepreneuriat récompensé.. Talence Innovation Sud Développement organise la deuxième édition de son trio d’actions en faveur de l’entrepreneuriat chez les jeunes et les femmes.. Au programme : un concours de création d’entreprise jeune entrepreneur créateur à destination des 18-30 ans, dont le lancement est prévu le 1er juin ; une journée de sensibilisation à l’entrepreneuriat chez les jeunes et les femmes le 25 octobre, ainsi qu’une bourse aux projets innovants.. Une nouveauté : Talence Innovation Sud Développement signe, demain jeudi, un partenariat avec sept junior-entreprises d’écoles de l’agglomération bordelaise : AEI de l’Enseirb, AMJE de l’Ensam, Ausone Conseil de Sciences Po, AMS Conseil de BEM, IBSC de l’Inseec, l2C de l’ENSC et Stratejic de l’Isic Bordeaux 3.. Tél.. 05.. 56.. 04.. 01.. 90.. 26 mai 2011.. A propos de l'exposition "Lignes de côte".. Dans le journal Sud Ouest du 12 mai, rubrique "Agglorama", sous le titre.. Les secrets des cartes de géo.. "Rien de mieux que les cartes.. de géographie pour mesurer les mutations du littoral, particulièrement modifié au XXe siècle du fait de l'urbanisation et de l'essor du tourisme.. À condition que les cartes en question soient suffisamment anciennes pour autoriser les comparaisons.. "Ça tombe bien, Bordeaux 3 dispose d'un véritable trésor en la matière.. Des milliers de plans, documents et autres cartes, hérités du déménagement de l'ancienne fac de lettres du cours Pasteur et qui dormaient sagement dans un cagibi depuis 40 ans jusqu'à ce que l'unité de géographie trouve enfin, l'an dernier, un peu de temps et de moyens pour inspecter l'ensemble.. L'inventaire est encore en cours !.. "Même si les documents ainsi retrouvés concernent les cinq continents, une première exposition avait déjà mis en valeur les fonds concernant le bassin d'Arcachon.. Celle qui se tient jusqu'au 20 mai dans le hall de Bordeaux 3 concerne le littoral du sud-ouest de la frontière espagnole à la Vendée, du XVIIe siècle jusqu'à nos jours.. Des vues plus détaillées font, pour la Gironde, un focus sur l'estuaire, le port de Bordeaux, le littoral médocain ou le bassin d'Arcachon.. Le tout avec des commentaires de géographes spécialistes de la question.. L'identité d'une ville ne se fait pas en un jour.. Pessac.. Si l'on en croit le Café de l'architecture, organisé par Arc-en-rêve et « Sud Ouest » au restaurant Ô bistrô, l'identité urbaine est une affaire aussi complexe qu'un patchwork.. Où l'identité d'une ville va-t-elle se nicher ? « Pièce unique ou pièces détachées ? », questionnait le thème du 10e Café de l'architecture Arc-en-rêve - « Sud Ouest ».. Le suspense n'a pas été long avec Maurice Goze, directeur de l'Institut d'aménagement de tourisme et d'urbanisme : « Identité dans la diversité », a-t-il tranché.. Il est vrai que le choix de la commune d'accueil donnait déjà un indice : « Pessac, ville patchwork ».. Multiples quartiers de maisons individuelles, grand ensemble de Saige-Formanoir, centre-ville qui sort lentement de son statut de place de village, gros morceau de campus, poumon vert du Bourgailh, Cité Frugès conçue par le grand Le Corbusier, modestes maisons auto-construites par les anonymes Castors - « une épopée » -, zones d'activités, train, tram, gares, hôpital, autoroute….. Cette diversité avait pour mission justement de nous faire sortir de Pessac et toucher à l'universel.. « Longtemps présentée comme universelle, l'identité est complexe et mouvante », a dit encore Maurice Goze.. « C'est une construction dynamique, collective, formée d'éléments hétérogènes, matériels et immatériels.. Exemples : le tram ressuscité, qui marque Bordeaux d'une empreinte bien différente de son aïeul bringuebalant.. Entre courbe du fleuve et place de la Bourse, le très récent miroir d'eau, objet d'une « appropriation sociale inattendue », fait partie du paysage comme s'il avait toujours été là.. En matière d'identité, il faut donc se méfier des perspectives et des mémoires courtes.. Chacun son fil conducteur.. Francine Fort, directrice d'Arc-en-rêve, et Benoît Lasserre, journaliste à « Sud Ouest », ont donné la parole à des intervenants qui ont dit ce qui était pour eux un fil conducteur : « L'humanisme », pour Jacques Da Rold, président du Conseil de développement durable de Pessac, ville où l'on fête toujours la Rosière.. L'architecte Gilles Chambon nous a incités à suivre le « chemin de bois » qui marquera le futur centre de Pessac d'ici l'été 2012.. Et on a vu des ancêtres d'éco-quartier un peu partout, à Fruges, comme chez les Castors.. Pour ces derniers, ce serait une belle performance si l'on en croît Patrick Hernandez (architecte), car « les auto-constructions réussies sont rares ».. 27 avril 2011.. Musique et territoires au ciné.. Pour sa 6e édition, Géocinéma, créé par des chercheurs en géographie, s'intéresse à la musique, « indicateur de l'organisation des lieux ».. Projections, débats et conférences à Bordeaux.. Il y a déjà quelques temps que la géographie n'est plus seulement cet objet dur en partie composé de feldspath et de micaschiste sur lequel se cognent le nez les étudiants de première année issus des filières littéraires.. Du moins, il y a un bon moment que les géographes sont conscient qu'au détour des pénéplaines érodées, on trouve ces éléments qui rendent les paysages encore plus intéressants (bien que pas toujours très propres) : les êtres humains.. L'avantage, c'est que cet objet d'étude est lui aussi en constante évolution, mais beaucoup plus rapide, et qu'il se représente lui-même de bien des façons.. L'une d'elles, composée d'images qui bougent, s'appelle le cinéma.. L'autre, de bruit organisé, a pour nom la musique.. En les étudiant, disent les géographes, on en apprend beaucoup.. Et ça sert : étudier la façon qu'ont les filles d'organiser leurs soirées musicales dans le pandémonium nocturne qu'est le quai de Paludate à Bordeaux n'est pas seulement utile pour draguer, mais ne manquera pas de nourrir la réflexion des politiques sur le pourquoi et le comment recréer de toutes pièces cet espace plus indispensable à la ville que ne le pensent les riverains, de l'autre côté du fleuve, lorsque les travaux d'Euratlantique l'auront imposé.. Un monde de rêve.. Géocinéma, festival monté il y a 6 ans par un petit groupe de chercheurs de Bordeaux et porté par le laboratoire ADES (Aménagement, Développement, Environnement, Santé et Sociétés) (1), poursuit un double objectif : décrypter les regards que portent la société sur elle-même et dont le « 7e art » est le vecteur, et servir de passeur de la culture scientifique géographique à destination du grand public.. Après « Habiter la ville », « Le pont », « le vin » ou encore « L'enfermement » l'an dernier, c'est la musique, ses pratiques, ses migrations et les processus qu'elle subit et parfois suscite dans le cadre de la « mondialisation » qui a retenu l'attention des chercheurs.. Hier, Jacques Lévy, de l'école polytechnique de Lausanne, lançait les débats dans le vif du sujet, en évoquant le rôle de « synchronisation affective stéréotypée » que remplit généralement la musique au cinéma : bloquer la distanciation chez le spectateur au profit du renforcement de l'émotion du récit.. Ce qui le conduisait à expliquer en quoi le cinéma serait peu propice à la recherche esthétique pure, s'étant refermé pratiquement dès ses débuts dans la « nécessité » de produire un récit pour rencontrer un public, qui lui est consubstantiel.. Le cinéma substitue à notre regard « un monde de rêve qui renforce le rêve »… Mais les modalités de ce rêve sont loin d'être dépourvus d'enseignements sur la société qui le produit.. Aujourd'hui, Yves Raibaud, géographe à Bordeaux 3 et Abel Kouvouama, anthropologue à l'université de Pau, poursuivront la réflexion dans laquelle ils engagent leurs étudiants au sujet de la création des goûts et des modes à partir d'un exemple d'actualité : le film de Renaud Baret et Florent de la Tullaye autour du Staff Benda Billili (2), ce groupe de handicapés de Kinshasa, parvenu en Europe à un succès impressionnant un peu sur les mêmes bases que le « phénomène » Buenavista Social Club, en partie parce que les mêmes causes sont suivies des mêmes effets : en l'occurrence, l'adéquation à un « récit enchanté », destiné selon l'auteur de « Comment la musique vient aux territoires », à « plutôt un homme blanc, muni d'un passeport et d'une carte de crédit, dont le nomadisme consistera à vérifier que les bouts de pays "authentiques" qu'il visite seront bien conformes aux émotions musicales qu'il a ressenti ».. Les habitués du cinéma Utopia seront intéressés de l'apprendre, de le comprendre… Et d'en débattre.. (1)… Et soutenu par ses tutelles, le CNRS et l'université Michel de Montaigne Bordeaux3, avec l'aide « indispensable » du cinéma Utopia de Bordeaux.. (2) En concert le soir même au Rocher de Palmer à Cenon (complet).. 23 mars 2011.. Court-métrage deviendra long.. Deux jeunes Girondins viennent d'adapter la BD espagnole « Jazz Maynard » pour leur premier film.. A suivre !.. Le film s'appelle « Jazz », tout court.. Ses deux réalisateurs sont Gael Lemagnen et Mathieu Nieto.. Ils sont tous deux frais émoulus de leur formation à l'art de l'image qui bouge, l'un de l'ISIC (production et conception audiovisuelle), le second d'un BTS option montage, et si l'on excepte un making-of chacun et la rude école des Kino-Sessions bordelaises, c'est ici leur première production.. Et c'est un coup de maître.. « Jazz », en une quinzaine de minutes, évoque le personnage de musicien évoluant en eaux troubles créé par Raule et Roger pour Dargaud.. Jazz, entre deux choruses de trompette milesienne (avec dans le rôle de la trompette, l'excellent Freddy Buzon, de Post Image), doit sauver sa sœur des griffes des esclavagistes sexuelles, ce qu'il fera sans lésiner sur les coups de feu, ni sans se retrouver ligoté sur une chaise à se prendre des coups sur la face.. Gael raconte : « j'avais offert la BD "Jazz Maynard" à un de mes amis, sans trop la regarder.. Finalement il s'est acheté les autres tomes et lorsqu'il me les a prêtés, j'ai eu un véritable flash, et Mathieu aussi.. Il y a cette ambiance, ce découpage cinématographique… ».. Les deux amis contactent les auteurs, mais lancent quand même la production : « ça passe ou sa casse ».. Rencontrés à l'Escale du Livre de Bordeaux, Raule et Roger, sur la foi du teaser et des photos de tournage, s'avèrent enthousiastes et aident les deux cinéastes à obtenir les droits de Dargaud.. Ça passe, donc.. Mieux : les deux auteurs sont « carrément chauds » pour transformer l'essai en long-métrage, rapatriant l'action dans son milieu original, Barcelone (dans le court, l'action se déroule à Bordeaux, l'occasion d'apercevoir les clubs jazz Amadeus et le Comptoir du Jazz…).. Le projet en est maintenant à l'étape de l'écriture.. Reste à trouver une coproduction franco-espagnole satisfaisante, mais au vu des images et des accords déjà obtenus, cela devrait pouvoir se faire.. Comme quoi, on peut en faire, des choses, avec un Défi jeune….. Le budget est en effet irrigué par 5000 euros venus du ministère de la Culture, 18 à 20 000 euros réunis par Atomic Productions via différents partenaires, et 30 000 euros d'« apports en industrie » (prêt de matériel), notamment, « coup de chance », la nouvelle caméra Redone qu'Atomic venait d'acquérir et qui permet de travailler avec un rendu comparable au 35 mm, mais avec des coûts divisés par plusieurs.. Installé sur le pôle d'« économie créative » des Terres-Neuves béglaises, Atomic voisine physiquement avec l'agence Ecla, Cryogène production pour le son, Lime Light pour les lumières, le Cintre du Monde pour les costumes… Que l'on retrouve tous au générique.. Très mature cinématographiquement, avec une qualité de photographique sans commune mesure avec la relative faiblesse des moyens financiers alignés et une belle atmosphère, « Jazz » est désormais lancé dans les festivals.. Il sera projeté une première fois ce soir à 20 heures au Mégarama de Bordeaux, avant peut-être un Utopia courant février.. Il sera également visible à partir du 28 janvier sur le site.. jazz-lefilm.. 26 janvier 2011.. Point de vue.. L'université française et ses tyrans.. Christian Bouquet, professeur de géographie politique à l'université Bordeaux-III.. En Côte d'Ivoire, nul ne sait comment il va falloir s'y prendre pour sortir de la crise.. Le camp du président sortant reste sourd à tous les appels à la raison.. Dans le cas présent, la mauvaise foi et l'entêtement de Laurent Gbagbo et de ses partisans vont au-delà de l'une et de l'autre, au point que ce pays est dans une situation qu'aucun adjectif ne suffit à qualifier simplement.. Tout semble avoir été tenté : sur le plan intérieur, un appel aux fonctionnaires civils et militaires pour qu'ils se rangent dans la légalité du président légitime, puis un autre plus particulièrement destiné aux chefs des forces armées pour qu'ils redeviennent loyalistes, puis une tentative de mobilisation populaire pour occuper pacifiquement le siège de la radio-télévision.. On sait ce qu'il en est advenu : des dizaines de morts.. Rien n'y fait.. Mais il existe peut-être une fenêtre de tir qui pourrait du moins ébranler la détermination de l'ancien chef de l'Etat et de son entourage : le recours à ceux que, dans un étonnant rapport de dominé à dominant, ils continuent à appeler.. "chers maîtres".. Il s'agit de tous les collègues universitaires, chercheurs, intellectuels français auprès desquels M.. Gbagbo lui-même et nombre de ses partisans ont vécu et travaillé, du temps où ils étaient étudiants, doctorants, voire enseignants à leurs côtés ou coauteurs de leurs ouvrages.. En effet, et quel que soit le niveau de rejet de la France exprimé par le camp de l'ex-chef de l'Etat, c'est bien par nos écoles et nos établissements supérieurs que sont passés la plupart des protagonistes de la crise.. Au point qu'on se demande parfois comment l'université française en est arrivée à former des tyrans.. La liste est longue, mais on peut faire court.. Laurent Gbagbo a soutenu une thèse de doctorat d'histoire à la Sorbonne avec une grande – et progressiste – historienne française, qu'il a d'ailleurs décorée il y a quelques semaines en souvenir de cette collaboration.. Son premier ministre, Aké Gilbert Marie N'Gbo, par ailleurs président de l'université d'Abidjan-Cocody, a obtenu son doctorat de sciences économiques à l'université de Toulouse.. Son ministre des affaires étrangères, Alcide Djédjé, ancien ambassadeur de la Côte d'Ivoire auprès de l'ONU, est diplômé de l'Institut d'études politiques de Lyon.. Le ministre des mines et de l'énergie, Augustin Kouadio Comoë, est sorti de l'Ecole nationale de la santé publique de Rennes et a obtenu un DESS à l'université Paris-XI.. La ministre de l'éducation nationale, Jacqueline Lohoués Oblé, par ailleurs enseignante à l'Université privée de l'Atlantique à Abidjan, a obtenu son agrégation de droit à Lyon.. La ministre de l'enseignement technique, Angèle Gnonsoa, a fait des études d'histoire à Paris.. Quant au ministre de la culture, Alphonse Voho Sahi, ancien conseiller spécial de Laurent Gbagbo, il a bénéficié pour son dernier ouvrage (2009) d'une préface signée par un ancien chargé de cours, qui a enseigné à Sciences Po Paris.. Parmi ceux qui ne sont pas ministres, mais qui sont néanmoins très influents du mauvais côté du bras de fer actuel, il y a naturellement celui qui non seulement a été formé en France mais a également enseigné dans nos établissements supérieurs, chantre du libéralisme économique tout en étant membre du Parti socialiste (FPI) de Laurent Gbagbo et président de l'Assemblée nationale : Mamadou Koulibaly, agrégé d'économie à l'université d'Aix-Marseille, et familier de l'université de Versailles-Saint-Quentin.. A côté, il y a le président du FPI, Pascal Affi Nguessan, frappé par les sanctions, qui affiche un diplôme d'ingénieur des télécommunications de l'INT d'Evry.. Enfin, le désormais célèbre président du Conseil constitutionnel Paul Yao N'Dré a également appris dans nos universités – à Nice – le droit qu'il met en pratique aujourd'hui au service de Laurent Gbagbo.. A ce sujet, ses anciens maîtres sont-ils fiers de la manière dont il a interprété l'article 64 du code électoral ?.. L'UNIVERSITÉ FRANÇAISE A FAILLI.. L'idée de demander à chacun de nos collègues français d'intervenir individuellement et personnellement auprès des anciens élèves concernés, en leur rappelant les valeurs qu'ils partageaient autrefois, et souvent avec ferveur, c'est-à-dire l'humanisme, la tolérance, la bonne foi, le respect de la démocratie et des droits de l'homme, la liberté d'expression (notamment de la presse), pourrait être pertinente.. Surtout lorsque la Côte d'Ivoire se singularise à ce point en bafouant, parfois gravement, tous ces beaux principes : la radio-télévision nationale bascule dans Radio Mille-Collines, les Escadrons de la mort ont été réactivés et tuent chaque nuit, un charnier a été découvert (et camouflé) au lendemain de la dernière manifestation pro-Ouattara….. Il est vrai que cette initiative a des relents de colonialisme et de paternalisme sur lesquels il est facile à un esprit mal intentionné de surfer.. Mais lorsque l'historien Laurent Gbagbo ne cesse d'affirmer qu'il a reçu son pouvoir de Dieu et que Dieu seul le lui reprendra, inventant par là même le nouveau concept de République de droit divin, on doit se rendre à l'évidence : l'université française a failli.. 28 décembre 2010.. Les circuits courts ont besoin d'une meilleure visibilité.. Le « circuit court », selon la définition qu'en donne le ministère de l'agriculture, est un mode de distribution dont le nombre d'intermédiaires financiers entre le producteur et le consommateur est « au maximum de un ».. Les Amap (associations pour le maintien d'une agriculture paysanne), les marchés paysans, les points de vente collectifs, les « paniers » vendus via Internet, sont les expressions les plus courantes de cette pratique en plein renouveau.. Mais sait-on vraiment qui sont les consommateurs en circuit court et quelles sont leurs attentes ?.. Pour en avoir le cœur net, la Chambre régionale d'agriculture d'Aquitaine a commandé une étude auprès du département géographie, science de l'espace et du territoire de l'université de Bordeaux 3, et de l'unité de formation recherche sciences des territoires et de la communication.. Maraîchage et urbanisme.. Intitulée « Les pratiques de consommation alimentaire en circuits courts dans les communes du nord-ouest de la Communauté urbaine de Bordeaux » et réalisée par les étudiants en master 2 labels de qualité et valorisation des territoires, cette étude vient d'être rendue.. La zone géographique ciblée correspond à la ceinture maraîchère bordelaise confrontée à l'urbanisation : 450 maraîchers il y a vingt-cinq ans, une trentaine aujourd'hui.. Quelque 159 entretiens réalisés par les étudiants sur des marchés classiques, des marchés bio, au sein d'Amap et au salon Viv'expo ont permis de dégager des profils.. Ainsi, le consommateur en circuit court est-il « souvent retraité ou cadre, moins souvent un employé ».. Pour les trois quarts d'entre eux, « ils font la différence entre ce système et les circuits plus longs ».. La plupart « consomment en circuit court pour la fraîcheur des produits et leur qualité ».. Ils en ont la représentation d'un « mode de consommation alternatif » auquel se rattache non seulement une notion de qualité des produits, mais aussi de « protection de l'environnement ».. Parmi les freins au développement du circuit court, ils pointent des « prix élevés » par rapport à la grande distribution, « l'éloignement des lieux de vente » et « le manque de communication » les concernant.. L'étude révèle que les consommateurs en Amap sont très majoritairement des cadres et professions intellectuelles supérieures (31,9 %), tandis que les marchés classiques et bio sont plutôt l'apanage des retraités (30 %), même s'il convient de nuancer.. Les consommateurs en Amap comme en marché classique ou bio s'accordent pour mettre « la qualité gustative » et « la fraîcheur » des produits au sommet de la hiérarchie de leurs critères de fréquentation.. Solidarité et santé.. Les consommateurs en Amap sont plus militants : à 85 %, ils estiment manifester ainsi leur « solidarité envers les agriculteurs ».. Pour les consommateurs en marché classique ou bio, c'est le souci d'avoir « une alimentation saine » qui domine (75 %).. Quant à la part du budget alimentaire consacrée au circuit court, elle demeure très nettement inférieure à 50 %, voire, dans la majorité des cas, à 25 % du budget alimentaire global.. Au terme de leur enquête, les étudiants ont identifié deux actions prioritaires à mener pour renforcer la vente en circuit court : « Développer l'information sur la production locale » et « améliorer l'accessibilité aux lieux de vente ».. À l'issue de la présentation, en présence du président de la Chambre régionale d'agriculture, Dominique Graciet, et des représentants des chambres départementales, les professionnels ont estimé que cette étude est un « bon point de départ » pour appréhender un secteur jusqu'à présent pas toujours très bien identifié, même s'il bénéficie d'une notoriété forte.. 15 décembre 2010..

    Original link path: /node/116
    Open archive

  • Title: L'UFR STC dans l'Université | ufr stc
    Descriptive info: L UFR STC dans l Université.. La vie institutionnelle de l’université est organisée autour d'une instance décisionnaire, le Conseil d’administration (CA), et de deux instances consultatives, le Conseil scientifique (CS) et le Conseil des études et de la vie universitaire (CEVU).. Les trois conseils regroupent au total 140 élus enseignants et enseignants chercheurs, personnels administratifs et techniques, étudiants et personnalités extérieures.. Le président de l'université par ses décisions, le CA par ses délibérations, le CS ainsi que le CEVU par leurs propositions, leurs avis et leurs vœux, assurent l'administration de l'université.. Autour du président une équipe élargie de vice-présidents, vice-présidents délégués et chargés de mission travaille en étroite collaboration et se répartit  ...   général de l’université.. Avec leurs équipes d’enseignants et d’enseignants-chercheurs, les trois unités de formation et de recherche (UFR), organisées par grands domaines d’études, ont en charge l’ensemble des formations dispensées au sein de l’université.. Les UFR ont à leur tête un directeur (assisté d'un directeur-adjoint) et sont régies par un Conseil d’élus rassemblant enseignants, personnels administratifs et techniques, étudiants et personnalités extérieures.. Sciences des Territoires et de la Communication (STC) constitue une des trois UFR de l'Université Michel de Montaigne Bordeaux 3.. A son conseil sont représentés le Conseil Régional d'Aquitaine, la Communauté Urbaine de Bordeaux, la Caisse des Dépôts et Consignations, l'Agence A-Urba, Aquitaine Europe Communication et le Groupe Sud Ouest..

    Original link path: /ufr_stc
    Open archive

  • Title: Présentation | ufr stc
    Descriptive info: L’UFR STC (Sciences des Territoires et de la Communication).. est une Unité de Formation et de Recherche (UFR) de l'Université Michel de Montaigne Bordeaux 3.. Elle regroupe plus de 2000 étudiants issus de l'Institut des Sciences de l'Information et de la Communication (ISIC), de l'Institut d'Aménagement, de Tourisme et d'Urbanisme (IATU) et du département de Géographie, science de l'espace et du territoire.. Elle se caractérise par ses nombreuses  ...   étudiants supplémentaires y préparent le Certificat Informatique Internet (C2I).. Olivier Laügt.. dirige cet ensemble depuis le 10 mai 2012.. Il est assisté d'.. Anne-Marie Meyer.. , directrice-adjointe.. maurice.. goze@u-bordeaux3.. " mailto:.. ".. Maurice Goze.. est directeur-délégué de l'UFR et continue à assurer la direction de IATU.. Le département de l'ISIC est dirigé par.. soufiane.. rouissi@u-bordeaux3.. Soufiane Rouissi.. Le département de Géographie est dirigé par.. mayte.. banzo@u-bordeaux3.. Mayté Banzo..

    Original link path: /presentation_ufr
    Open archive

  • Title: Département de Géographie, Science de l'espace et du Territoire | ufr stc
    Descriptive info: Département de Géographie, Science de l espace et du Territoire.. Le Département de Géographie, sciences de l’espace et du territoire.. propose des formations universitaires préparant aux métiers de l’enseignement, de la recherche et aux professions du territoire dans les domaines de l’aménagement, de l’environnement et du développement.. La géographie, en tant que science de l’espace et des territoires, questionne les dynamiques à l’œuvre dans le monde contemporain.. Elle étudie les distributions, les localisations, les configurations  ...   les sociétés avec les territoires ainsi créés.. Elle fait appel à des domaines très divers pour comprendre le monde dans lequel nous vivons.. Elle utilise de nombreuses méthodes qui vont des analyses bio-physico-chimiques, à celles de supports visuels contemporains mettant en scène nos représentations de l’espace en passant par les techniques d'enquêtes, la cartographie assistée par ordinateur, le traitement des images spatiales et la production de Systèmes d’Informations Géographiques (SIG).. Le Département est dirigé par..

    Original link path: /Departement_Geographie_Sciences_espace_Territoire
    Open archive

  • Title: Institut d'Aménagement, de tourisme et d'urbanisme (IATU) | ufr stc
    Descriptive info: L'Institut d'Aménagement, de Tourisme et d'Urbanisme.. L'IATU est membre de l'Association of European Schools Of Planning (AESOP) et héberge la Chaire Unesco pour le développement durable.. L'Institut est dirigé par..

    Original link path: /departement_amenagement_tourisme_urbanisme
    Open archive



  •  


    Archived pages: 164