www.archive-fr-2012.com » FR » J » JEANMICHELBAYLET

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

    Archived pages: 331 . Archive date: 2012-12.

  • Title: Jean-Michel BAYLET - PRG (Parti Radical de Gauche) | Blog de Jean Michel Baylet, président du PRGJean-Michel BAYLET – PRG (Parti Radical de Gauche) | Blog de Jean Michel Baylet, président du PRG
    Descriptive info: .. Menu principal.. Aller au contenu principal.. Aller au contenu secondaire.. Accueil.. Biographie.. L histoire du PRG.. Les valeurs du PRG.. Contact.. Recherche.. Navigation des articles.. Articles plus anciens.. Débat sur l’emploi, la formation et la qualification des jeunes.. Posted on.. 5 décembre 2012.. by.. JMBaylet.. |.. Répondre.. Je suis intervenu, le 4 décembre au Sénat, dans le débat sur l’emploi, la formation et la qualification des jeunes.. L emploi des jeunes est une des priorités du gouvernement, comme l a montré la création des emplois d avenir.. J ai pu développer les grandes priorités dans ce domaine : lutte contre le chômage des jeunes, promotion de l orientation au collège et au lycée, amélioration des relations entre l école et l entreprise.. Il s agit également de diminuer le nombre de jeunes quittant le système éducatif sans diplôme ; un des leviers réside dans la promotion et la réforme de l enseignement professionnel.. Pour ce faire, la mobilisation de tous les acteurs : Etat, collectivités, entreprises sera nécessaire.. Lire la suite.. Publié dans.. Sénat.. Laisser une réponse.. « Mittal, une victoire pour le gouvernement ».. 1 décembre 2012.. Le Premier Ministre a obtenu la préservation des emplois à Florange et a obligé Mittal à, enfin, respecter ses engagements initiaux.. Ce dossier demande quand même une vigilance active qu’il a d’ailleurs lui-même annoncée.. Cette situation souligne la nécessité absolue d’accélérer le processus de relance économique tant en France que dans l’ensemble de l’Europe, contenu dans le Pacte de croissance obtenu par François Hollande le 29 juin dernier.. Lire la suite.. Communiqué.. Budget 2013 : Participation de la France au budget de l Union européenne.. 29 novembre 2012.. Je suis intervenu dans le cadre des discussions sur la première partie du projet de loi de finances (PLF) pour 2013, dans l examen de l article 44, relatif à l évaluation du prélèvement opéré sur les recettes de l État au titre de la participation de la France au budget de l Union européenne.. Voici le texte intégral de mon intervention.. Europe.. ,.. Il ne peut pas y avoir de clause de conscience dans l’application de la loi.. 21 novembre 2012.. Le comité directeur du Parti Radical de Gauche a adopté ce mercredi une résolution que je lui ai présenté pour rappeler que la loi s’applique à tous sans distinction et qu’il ne peut y avoir de clause de conscience permettant aux maires de se soustraire à leurs obligations.. Les Radicaux de gauche rappellent avec force qu’en application du principe de laïcité et du principe d’égalité, il ne peut y avoir d’exception à la loi au nom de la liberté de conscience.. La loi Républicaine, expression de la volonté générale, s’applique à tous et aucune règle ou tradition ne peut prétendre y être supérieure..  ...   armes déterminantes pour remporter les suffrages d une Nation démocratique et éclairée.. Le président Américain défend un chemin de sortie de crise fondé sur plus de justice sociale et plus d équité qui en fait en partenaire solide pour l Europe et la France.. Les Radicaux de gauche soulignent la nécessité d une plus grande coopération franco-américaine sur la scène internationale, en rappelant que nos deux pays ont une conscience commune de leur vocation universelle à défendre les droits de l Homme, la liberté et la démocratie dans le monde.. Présidentielles 2012.. Le gouvernement a trouvé le juste équilibre sur le rapport Gallois.. 6 novembre 2012.. En reprenant l essentiel des propositions du commissaire à l investissement le Premier ministre envoie un signal fort de confiance à destination de nos entreprises après dix années où l enjeu industriel a été négligé par la droite.. Les radicaux de gauche se félicitent qu il réponde à la fois au souci de compétitivité de notre pays et au défi de l emploi tout en préservant au mieux le pouvoir d achat des Français par un recours raisonnable et équitable à la TVA.. Ils notent aussi que le rapport reprend plusieurs de leurs propres propositions, dont : un Small Business Act pour les PME, l idée de donner plus de poids aux représentants des salariés dans les grandes entreprises et le renforcement des contrats en alternance.. Programme.. Le romantisme n a pas sa place dans la lutte contre le terrorisme!.. 3 novembre 2012.. L’arrestation d’Aurore Martin et son extradition en Espagne sont la conséquence logique de la coopération franco-espagnole en matière de lutte contre le terrorisme.. Il est pour le moins surprenant d’entendre des élus de la République attaquer le Ministre de l’intérieur parce que la loi et les engagements européens de la France sont respectés.. « J’apporte un soutien sans réserve à Manuel Valls et dénonce avec force les attaques injustifiées dont il fait l’objet.. La gauche ne peut exprimer aucune sympathie vis-à-vis d ETA et de celles et ceux qui soutiennent cette organisation qui a ensanglanté et terrorisé l Espagne trop longtemps».. Jean-Michel Baylet invité du 22h de Public-Sénat.. 30 octobre 2012.. A la Une.. Newsletter.. Votre email:.. Mon programme.. Categories.. Carnet de campagne.. (61).. (99).. (16).. (75).. (48).. (53).. (12).. Revue de Presse.. (52).. (33).. Dernier tweets.. Posts Facebook.. Videos.. Powered by.. Dailymotion.. Archives.. décembre 2012.. novembre 2012.. octobre 2012.. septembre 2012.. août 2012.. juillet 2012.. juin 2012.. mai 2012.. avril 2012.. mars 2012.. février 2012.. janvier 2012.. décembre 2011.. novembre 2011.. octobre 2011.. septembre 2011.. août 2011.. Liens.. Le PRG, un siècle et demi de politique et de valeurs.. Le Parti Radical de Gauche : Les Radicaux et l’Histoire.. Le Parti Radical de Gauche.. Fièrement propulsé par WordPress.. Les Jeunes Radicaux de Gauche..

    Original link path: /
    Open archive

  • Title: BiographieJean-Michel BAYLET – PRG (Parti Radical de Gauche)
    Descriptive info: Jean-Michel Baylet devient journaliste en 1971 après des études de droit et il participe, en 1973, à la fondation du MRG aux côtés de Robert Fabre.. Il préside le Parti Radical de Gauche depuis 1996.. Jean-Michel Baylet est sénateur du Tarn-et-Garonne depuis 1995, après en avoir été député à plusieurs reprises.. Il est aussi président du conseil général du Tarn-et-Garonne depuis 1985.. Il a eu plusieurs fois des responsabilités ministérielles.. En 1984 il devient Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Affaires étrangères, poste qu’il occupe jusqu’en 1986.. Il est Secrétaire d’Etat chargé des collectivités locales de 1988 à 1990, il est à l’origine de la « loi Joxe-Baylet » sur l’Administration Territoriale.. Cette loi ouvre le champ de la coopération intercommunale en créant les communautés de communes et de villes.. Ce texte renforce la démocratie locale en favorisant la participation des habitants aux affaires locales.. Ministre délégué au Tourisme de 1990 à 1993, il érige en association loi de 1901 l’observatoire du Tourisme.. Passionné de jazz, défenseur de  ...   la Gauche pour 2012.. Il copréside désormais le conseil politique de François Hollande qui a été désigné candidat du Parti Socialiste et du Parti Radical de Gauche pour l élection présidentielle de 2012 à l issu des primaires citoyennes.. Une réflexion au sujet de «.. Le.. 23 août 2011 à 11h07.. Noël BONNIEU.. a dit :.. Une campagne d affichage aura lieu sur le Bassin d Arcachon très prochainement; je serai également présent pour accueillir les JRG à Bordeaux début Septembre; puis en formation à Seignosse lors de nos UE.. Nous sommes dans l action.. Conseiller Municipal PRG.. de La Teste de Buch.. Ancien Conseiller Economique et Social Régional d Aquitaine.. Répondre.. Laisser un commentaire.. Annuler la réponse.. Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.. Les champs obligatoires sont indiqués avec.. *.. Nom.. Adresse de contact.. Site web.. Commentaire.. Vous pouvez utiliser ces balises et attributs.. HTML.. :.. a href= title= abbr title= acronym title= b blockquote cite= cite code del datetime= em i q cite= strike strong..

    Original link path: /biographie/
    Open archive

  • Title: L'histoire du PRGJean-Michel BAYLET – PRG (Parti Radical de Gauche)
    Descriptive info: Le Parti Radical de Gauche est à la fois le plus ancien parti politique français et un des plus jeunes.. Fondé en 1973, il se rattache, par ses origines, son esprit et son nom, à une tradition qui remonte au milieu du XIXe siècle.. Le radicalisme et les radicaux jouent en effet un rôle essentiel dans la vie politique française depuis près d’un siècle et demi.. LEDRU-ROLLIN (1807-1874).. Le premier homme politique à se revendiquer ouvertement du terme radical fut Ledru-Rollin.. Député d’opposition sous la monarchie de juillet, révolutionnaire en 1848, exilé en Angleterre à partir de 1849, Ledru-Rollin ajouta un plus à la pensée de Condorcet :.. la démocratie n’étant pas pour lui une fin en soi, mais un moyen de promouvoir les réformes sociales.. Pour lui, la question sociale, c’est à dire le paupérisme croissant des prolétaires des villes, à mesure que se développait la révolution industrielle, devait être affronté à bras le corps.. Il demandait :.. la nationalisation des mines et chemins de fer.. une réforme fiscale dans le sens d’une plus juste répartition de la charge de l’impôt.. l’instruction gratuite et obligatoire.. la liberté d’association.. Une différence essentielle opposait cependant le radicalisme de Ledru-Rollin au communisme qui se développait alors, notamment autour d’Etienne Cabet : la question de la propriété.. Pour Ledru-Rollin, la propriété ne devait pas disparaître, mais s’étendre à tous.. Il rêvait d’une société de petits propriétaires indépendants, rêve qui avait déjà été celui des sans-culottes de la révolution, et qui resta celui des radicaux jusque dans les années 50.. GAMBETTA (1838-1882).. Le véritable chef du radicalisme était alors Gambetta.. Tribun magnifique, orateur chaleureux, Gambetta, à l’occasion des élections de 1869, fit connaître son Programme de Belleville.. Ce dernier devait rapidement devenir mythique et la bible des radicaux pendant près de 50 ans.. A côté des libertés fondamentales, Gambetta y demandait :.. l’école gratuite, laïque et obligatoire.. l’abolition des monopoles économiques.. Affirmant que la forme l’emporte et résout le fond , il accordait un rôle essentiel à la forme républicaine des institutions et au suffrage universel pour la réalisation des réformes sociales dont avaient tant besoin les classes laborieuses.. LE RADICALISME.. HEROÏQUE (1870-1970).. 4 septembre 1970 : l’empereur ayant été vaincu et fait prisonnier à Sedan par les armées prussiennes, la République fut proclamée.. Puis, ce fut la Commune de Paris au printemps 1871.. Les radicaux étaient, globalement, dans le tiers parti, celui qui tenta d’arrêter la guerre civile, et que les Versaillais assimilèrent souvent aux communards.. Aux lendemains de la Commune, la république était menacée, la droite monarchique, majoritaire à l’Assemblée Nationale, rêvant d’une restauration.. Ce n’est qu’en 1879 que le.. danger fut repoussé.. C’est alors que les républicains, jusqu’alors unis, se scindèrent en deux tendances : les opportunistes et les radicaux.. Opportunistes.. et Radicaux.. CLEMENCEAU (1841-1929).. Les premiers, autour de Gambetta (devenu modéré) et de Jules Ferry (dont une fausse légende veut qu’il ait été radical), proposaient d’attendre le moment opportun -c’est à dire jamais disaient d’aucuns- pour réaliser le programme de Belleville.. Pour les radicaux regroupés autour de Georges Clémenceau (1841-1929) et de Camille Pelletan (1846-1915), il fallait le réaliser sans attendre.. Les opportunistes voyaient volontiers dans les.. radicaux une certaine démagogie.. C’est pourtant sous la pression des radicaux que Jules Ferry réalisa sa grande œuvre, déjà demandée en son temps par Ledru-Rollin : l’école gratuite, laïque et obligatoire.. Alors même que s’affrontaient opportunistes et radicaux, des nuances se faisaient jour parmi ces derniers.. Certains étaient prêts à des compromis pour obtenir des portefeuilles ministériels (Floquet, Brisson), ce que refusaient les radicaux intransigeants, plus tard appelés radicaux-socialistes (Clémenceau, Pelletan).. Cette dualité du radicalisme fut durable.. C’est elle qui donna naissance à un radicalisme de droite et à un radicalisme de gauche.. Le solidarisme.. Au tournant des XIXème et XXème siècles, les radicaux sentirent le besoin de préciser leur philosophie politique qui se revendiquait des grands principes républicains et de l’héritage révolutionnaire.. C’est alors que fut formulée par Léon Bourgeois (1851-1927), puis développée par le sociologue Célestin.. Bourglé.. (1870-1940), la doctrine du.. solidarisme (le premier publia Solidarité en 1896, le second Solidarisme en 1913).. L’idée de base est que l’homme est redevable à la société, sans laquelle il ne pourrait vivre.. Certains, cependant, reçoivent davantage de la société qu’ils ne lui apportent, d’autres reçoivent moins qu’ils n’apportent.. Il importe donc de rétablir l’équilibre du contrat social (Bourgeois préfère parler de quasi-contrat ) en donnant aux créanciers et en faisant.. payer les débiteurs.. Ce trouvait ainsi justifié tout l’arsenal de ce que l’on appellera bien plus tard l’Etat providence : impôts sur le revenu, retraites, assurances sociales, etc.. A la lutte des classes marxistes, le solidarisme préfère opposer la solidarité entre les classes.. Au total, le solidarisme se présente comme un refus du libéralisme  ...   (1945-1994).. A la libération, en dépit du comportement héroïque de certains de ses membres tels Jean Moulin, le radicalisme était discrédité.. L’opinion publique l’assimilait par trop au régime de la IIIème république finissante, qui n’avait pas su préparer la guerre.. On voulait du renouveau.. Pourtant, en quelques années, le radicalisme allait reprendre une place essentielle sur l’échiquier politique, participant à toutes les expériences politiques à partir de 1947.. Mais le radicalisme d’alors n’était plus celui de 1936.. Il était dans la lignée du néo-radicalisme défini en 1938 par.. Dalladier.. , hostile à l’ancrage à gauche du parti.. Libéralisme ( debout les libéraux !.. lanca.. René Mayer en 1949) et.. anti-communisme.. furent le nouveau credo radical, après que les tenants de l’aile gauche, sauf Mendès France, aient été exclus en 1946.. C’est justement Mendès France (1907-1983) qui devait essayer de ramener le radicalisme vers la gauche, dans une première tentative de rénovation.. Après la chute de son gouvernement, le 5 février 1955 gouvernement bientôt devenu mythique, du fait du courage et de la lucidité politique de son chef, tranchant les problèmes que l’on avait laissé pourrir Pierre Mendès France prit la tête du parti radical le 4 mai 1955 (il était en réalité premier vice-président, Herriot occupant une assez peu radicale présidence… à vie !).. Le radicalisme connu alors un nouveau dynamisme.. Une campagne d’adhésion fut lancée.. Une école de cadres fut créée.. Au vieux radicalisme rural du sud-ouest vint ainsi se superposer un radicalisme urbain, jeune, avec une certaine proportion de femmes et de catholiques de gauche.. La greffe pourtant devait échouer.. Une partie des députés radicaux ne suivirent pas Mendès France dans son refus de la politique de guerre en Algérie de Guy Mollet.. Pierre Mendès France démissionna de la tête du parti le 23 mai 1957.. Une partie des radicaux déçus par le parti devaient contribuer, en 1964, derrière Charles Hernu, à la constitution de la Convention des Institutions Républicaines, étape essentielle dans le parcours de François Mitterrand vers l’Elysée.. Une seconde tentative de rénovation fut menée deux ans plus tard par Jean-Jacques Servan-Schreiber, secrétaire national du parti en 1969 (sous la présidence de Maurice Faure), puis président en octobre 1971.. En janvier 1970, Servan Schreiber rédigea avec Michel Albert un Manifeste radical.. L’inspiration en était moderniste et optimiste (on était encore dans les années de croissance et de plein emploi).. Comme au temps de Mendès France, les adhésions se multiplièrent.. On vit coexister de vieux radicaux et de jeunes technocrates ou managers.. On a pu parler du mariage du cassoulet et de l’ordinateur.. Le contexte institutionnel était alors très différent de celui qu’avait connu Pierre Mendès France.. Au système multipolaire de la IVème république avait succédé le système bipolaire de la Ve.. La voie de l’autonomie était très difficile pour un radicalisme situé au centre de l’échiquier politique.. Refusant l’alliance communiste prôné par le PS de François.. Mitterrand, Jean-Jacques Servan Schreiber chercha l’alliance des centristes.. Ce fut l’éclatement du parti en octobre 1972.. Le MRG naquit en janvier 1973, présidé par Robert Fabre, et comprenant en son sein la plupart des parlementaires radicaux et des élus du sud-ouest.. Le MRG devint la troisième composante de l’union de la gauche.. DU MRG A PARTI RADICAL DE GAUCHE.. En 1977, le MRG s’opposa aux propositions communistes relatives à l’actualisation du programme commun.. Il participa ainsi à la rupture de l’union de la gauche.. En 1981, les radicaux de gauche présentèrent un candidat à la présidence de la République, Michel Crépeau, puis se rassemblèrent, au second tour, autour de la candidature de François Mitterrand.. En mai 1981, Michel Crépeau entra au gouvernement de Pierre Mauroy, ainsi que François Abadie.. Deux à trois ministres ou secrétaires d’Etat radicaux de gauche participèrent aux gouvernements successifs de la gauche de 1981 à 1995 : Michel Crépeau, Roger-Gérard Schwartzenberg, Jean-Michel Baylet, François.. Doubin.. ,.. Emile.. Zuccarelli.. , tous anciens présidents du MRG.. Ils contribuèrent à la mise en œuvre des grandes réformes qui firent entrer dans la réalité leurs idéaux d’humanisme et de solidarité.. PARTI RADICAL DE GAUCHE.. En janvier 1996, les radicaux élisent Jean-Michel Baylet à la tête du parti.. Sous sa présidence, le Parti radical de gauche travaille à la constitution d’un pôle réformiste à côté du pôle socialiste, en regroupant tous ceux qui veulent œuvrer pour toujours plus de liberté, de justice et de solidarité.. Fort de 11 députés, 12 sénateurs, d’un président de région (Corse) et de deux présidents de Conseil général (Tarn-et-Garonne et Hautes-Pyrénées), le PRG entend incarner une gauche républicaine, moderne, intransigeante sur ses valeurs mais ouverte aux réalités nouvelles de l’économie et de la société.. Animé par une volonté permanente de dialogue et de consensus, le PRG défend des propositions qui l’ont souvent placé à l’avant-garde de la gauche..

    Original link path: /lhistoire-du-prg/
    Open archive
  •  

  • Title: Les valeurs du PRGJean-Michel BAYLET – PRG (Parti Radical de Gauche)
    Descriptive info: Les valeurs du Radicalisme.. •.. Laïcité.. :.. Les Radicaux croient en la vertu de la laïcité, qui constitue en fait la pierre angulaire de la philosophie radicale.. Les Radicaux prônent la neutralité des Institutions Publiques dont l’école vis à vis des influences sociales, philosophiques ou religieuses, en permettant à chacun de conserver les pensées qui sont siennes.. •.. Solidarisme.. La Solidarité éclaire l’action de tous les Radicaux.. D’un fait social, ils font une exigence morale.. Elle doit être acquise par la libre association et non par contrainte.. Pour renforcer les liens devant exister entre la société et l’individu, le Politique doit s’inspirer de la Solidarité comme d’une réalité intangible et nécessaire.. Humanisme.. L’Homme est la mesure, la finalité et la justification de toute action publique.. Son épanouissement qui donne un sens au progrès et justifie l’effort d’une organisation sociale, doit guider l’action publique.. Tolérance.. Le discours et l’action des Radicaux se définissent par  ...   d’origines ethnique ou géographique.. 5 réflexions au sujet de «.. 19 août 2011 à 15h22.. MANTION gérard.. Je partage volontiers les valeurs exprimées dans le message que vous m avez adressées.. 29 septembre 2011 à 16h12.. Arthur.. Mettre la laïcité en premier ! J aime ! :D.. Ping :.. Connaitre ce qu est la transidentité ! Pourquoi je voterai pour Jean-Michel BAYLET aux primaires du PS !.. Connaitre ce qu est la transidentité ! Au candidat officiel du PS : n oubliez pas les Droits de l Homme !.. 19 octobre 2011 à 17h51.. Acurcio.. Bonjour, tout à fait d accord avec vos valeurs.. Nous nous sommes vus un nombre de fois.. J ai été conseiller municipal sous Bernadette Bon et membre du SDE.. Mais de part ma culture du à ma formation, je suis resté en dehors du clivage politique, ce que je regrette maintenant.. Bref, je vous suis dans l ombre..

    Original link path: /les-valeurs-du-prg-2/
    Open archive

  • Title: ContactJean-Michel BAYLET – PRG (Parti Radical de Gauche)
    Descriptive info: Votre nom (obligatoire).. Votre email (obligatoire).. Joindre un fichier.. Sujet.. Votre message (obligatoire).. Veuillez entrer le texte ci-dessous.. 3 réflexions au sujet de «.. 27 septembre 2011 à 18h44.. Malsa.. Bonjour, je vous ai découvert lors du débat sur France 2 et j ai apprécié la qualité de vos interventions comme le personnage.. Vos idées concrètes et claires comme votre prise de position franche tout en gardant l écoute des contres arguments (sur le sujet du cannabis par exemple)..  ...   septembre 2011 à 16h11.. Bonjour,.. Vous aurez mon vote grâce à votre point de vue sur le cannabis.. Bon courage pour la suite :) !.. ~un citoyen.. 1 novembre 2011 à 19h14.. Jean Paul Carré.. Monsieur,.. Deux points de votre campagne pour les primaires citoyennes m ont particulièrement séduits.. 1- votre position sur la reconstruction et la préservation des services publics.. 2- La gouvernance économique européenne.. Merci d avoir exprimé ces idées sans détour lors de vos diverses interventions télévisées..

    Original link path: /contact/
    Open archive

  • Title: Débat sur l’emploi, la formation et la qualification des jeunesJean-Michel BAYLET – PRG (Parti Radical de Gauche)
    Descriptive info: Précédent.. Voici l intégralité de mon intervention.. Monsieur le président,.. Monsieur le ministre,.. Mes chers collègues,.. « Quand les jeunes ont un espoir, c est toute la société qui avance » : ces mots, prononcés par le chef de l État à l occasion de la signature des premiers emplois d avenir, nous rappellent combien il est important que la jeunesse soit et reste l une des grandes priorités gouvernementales de ce quinquennat.. Dans un contexte économique très difficile, nous devons placer la question de l insertion professionnelle au cœur de notre volonté politique, et redonner enfin confiance aux jeunes de notre pays.. Avec la crise, le taux de chômage des jeunes, particulièrement sensible aux fluctuations conjoncturelles, a littéralement explosé, pour atteindre 22,7 %, et ce sont les moins qualifiés qui sont touchés de plein fouet : trois ans après avoir quitté le système scolaire, 40 % des non-diplômés sont au chômage, contre seulement 9 % des diplômés du supérieur.. Ces chiffres sont édifiants.. La situation est très inquiétante, mais elle ne doit en aucun cas devenir une fatalité à laquelle nous nous résignerions.. Le Gouvernement s est d ailleurs rapidement attelé à combattre ce fléau social, avec la création des emplois d avenir, qui devraient redonner confiance à 150 000 jeunes de 18 à 25 ans sans qualification.. Prochainement, la mise en œuvre des contrats de génération devrait également permettre de mener efficacement la bataille contre le chômage.. Nous l avons déjà souligné, ces dispositifs pertinents constituent des mesures d urgence, adoptées pour répondre à une situation économique et sociale dramatique et permettre à des jeunes désabusés de trouver un emploi ! Cela étant, nous savons que ces dispositifs ne permettront pas d inverser la tendance en matière de chômage des jeunes.. Nous ne pourrons donc pas faire l économie d une grande réforme de l emploi.. Toutefois, cette réforme ne pourra être menée sans que soit engagée parallèlement une profonde réflexion sur la formation professionnelle.. Ce serait un signal fort envoyé aux jeunes de notre pays, surtout à ceux d entre eux qui sont les moins qualifiés.. Vous l avez rappelé, monsieur le ministre, la mobilisation pour améliorer l accès des jeunes à la formation doit être érigée en priorité.. Il s agit là de deux chantiers particulièrement ambitieux, qui exigent la mobilisation de toutes les forces vives de la nation.. Actuellement – faut-il le rappeler ? –, chaque année, près de 140 000 jeunes sortent du système scolaire sans diplôme : moins d un tiers d entre eux trouvent rapidement un emploi durable.. La plupart des jeunes non qualifiés subissent la précarité des emplois temporaires – « petits boulots », missions d intérim ou contrats à durée déterminée rarement renouvelés –, quand ils ne sont pas tout simplement au chômage.. Cinq à dix ans après la fin de leurs études, 9 % des diplômés de l enseignement supérieur occupent un emploi temporaire, contre 26 % des non-diplômés.. Sur la base de ce constat, il est clair que la formation des jeunes doit devenir un enjeu central.. Cela implique avant tout la mise en place d une véritable politique de l orientation à l école.. Actuellement, celle-ci ne joue pas son rôle d articulation entre le milieu scolaire et le monde du  ...   par la conférence sociale des 9 et 10 juillet derniers.. À ce titre, je me félicite de la volonté du Gouvernement et de l Association des régions de France de diviser par deux en cinq ans le nombre de jeunes sortants du système scolaire sans aucune formation.. C est une ambition qui vous honore, monsieur le ministre !.. Je profite de cette occasion pour rendre hommage au travail des régions, qui, en 2012, auront consacré plus de 4 milliards d euros à la formation et à l apprentissage, jouant un rôle considérable en la matière.. Je sais que la formation fait partie des compétences régionales qui seront renforcées dans le cadre du nouvel acte de décentralisation.. Je m en félicite d autant plus que l insertion professionnelle fait appel à un mécanisme complexe, sans véritable concertation entre les différents acteurs.. Permettez à cet égard au président de conseil général que je suis de préciser que, même si cela ne relève pas directement des compétences des départements, ceux-ci accompagnent néanmoins les régions dans ce travail de formation.. Par ailleurs, vous avez récemment reçu les partenaires de la table ronde « Formation professionnelle » pour discuter des contours d un accord-cadre pour la formation des jeunes et des demandeurs d emploi.. Pouvez-vous nous en dire davantage à ce sujet ?.. Garantir à tous une qualification est un enjeu considérable.. Cela nécessite que l on s attache à développer les différentes voies de la formation, notamment celle de l alternance, véritable passeport pour l emploi des jeunes.. Celle-ci permet d apprendre un métier sans quitter tout à fait le système scolaire, d obtenir une qualification reconnue et un savoir-faire indiscutable.. Nous le savons, son intérêt et son efficacité en termes d insertion professionnelle font l objet d un large consensus : de fait, parmi les jeunes bénéficiant de ce dispositif, huit sur dix obtiennent un emploi.. À mon sens, s agissant des jeunes les moins qualifiés, il faut renforcer les actions de lutte contre l illettrisme dans le parcours vers l insertion professionnelle.. Trop d élèves quittent l école sans avoir acquis les savoirs de base pourtant indispensables pour prétendre à un emploi.. Enfin et surtout, si l on veut mener une grande réforme de la formation professionnelle, il faudra évidemment revaloriser l enseignement professionnel.. C est indispensable.. Pendant très longtemps – et c est malheureusement encore le cas aujourd hui –, les métiers manuels ont pâti d une image négative auprès des jeunes, mais aussi et peut-être surtout de leurs parents.. L orientation vers les filières technologiques ou professionnelles est souvent méprisée, considérée comme une voie d échec qui accueille les « décrocheurs » et les élèves les moins bons.. Pourtant, chaque année, certains métiers peinent à recruter, faute de candidats.. Cette situation est totalement aberrante, particulièrement au regard du marché de l emploi actuel.. Monsieur le ministre, la tâche qui vous incombe est ambitieuse et ardue.. Soyez assuré que les sénateurs radicaux de gauche et, plus largement, ceux du RDSE, toutes sensibilités confondues, vous épauleront dans cette démarche, pour que la jeunesse de notre pays puisse garder espoir dans son avenir ! (Applaudissements sur les travées du RDSE et du groupe socialiste.. ).. Ce contenu a été publié le.. par.. Mettez-le en favori avec son.. permalien..

    Original link path: /2012/12/05/debat-sur-l%e2%80%99emploi-la-formation-et-la-qualification-des-jeunes/
    Open archive

  • Title: Jean-Michel BAYLET – PRG (Parti Radical de Gauche)
    Descriptive info: Archives de l auteur..

    Original link path: /author/jmbaylet/
    Open archive

  • Title: SénatJean-Michel BAYLET – PRG (Parti Radical de Gauche)
    Descriptive info: Archives pour la catégorie.. Débat sur l économie sociale et solidaire.. 2 octobre 2012.. Dans le cadre de la semaine parlementaire de contrôle, je suis également intervenu, ce mardi 2 octobre dans le débat parlementaire sur l Economie sociale et solidaire (ESS).. Ce secteur, trop méconnu, de l économie emploie environ 2,3 millions de salariés en France, a créé quelques 440.. 000 emplois ces dix dernières années.. C est également un modèle original où l économie est mise au service de l humain.. Un texte de loi sur l ESS est actuellement en préparation et devrait être examiné dans le courant de l année 2013.. Ce débat était donc le moment de faire le point avec Benoît Hamon, ministre délégué à l ESS, sur les orientations envisagées pour ce futur texte, très attendu.. Vous trouverez, ci dessous, l intégralité du texte de mon intervention :.. Monsieur le Président,.. La crise qui touche l’ensemble de l’économie mondiale depuis 2008 a au moins eu un mérite, celui de mettre en lumière un modèle auparavant sous-estimé, l’économie sociale et solidaire.. Source d’emplois non-délocalisables, conciliant performance économique, progrès social, préservation de l’environnement et développement local… dans le contexte actuel, l’ESS ne manque pas d’atouts.. Débat sur l application de la loi handicap de 2005.. Je suis intervenu, mardi 2 octobre dans le débat sur l application de la loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.. Plus de sept années après son vote, cette loi très ambitieuse a permis de réelles avancées.. Cependant, les objectifs qu elle avait fixés à l horizon 2015 apparaissent de moins en moins atteignables et son application reste insuffisante, comme souligné dans le.. rapport d information.. du Sénat.. Il est temps d en dresser un premier bilan.. Voici le texte de mon intervention :.. Crédits photos : http://www.. flickr.. com/photos/photos_mp/7166880031/.. Madame la Ministre.. Mes chers collègues.. « Bilan en demi-teinte », « des progrès, mais des objectifs non atteints », « de grandes ambitions mais des réalisations insuffisantes.. » de telles expressions reviennent avec récurrence à la lecture du très complet rapport réalisé, au nom de la commission sénatoriales pour le contrôle de l’application des lois, par nos collègues Claire-Lise Campion et Isabelle Debré, que je tiens à remercier pour ce vaste travail.. Difficultés des TPE face aux établissements bancaires.. 15 juin 2012.. Question adressée à M.. le ministre de l économie, des finances et du commerce extérieur.. M.. Jean-Michel Baylet attire l attention de M.. le ministre de l économie, des finances et du commerce extérieur sur les difficultés rencontrées par les très petites entreprises (TPE) face aux établissements bancaires.. Au regard des conclusions de l étude menée par le Syndicat des indépendants (SDI), 66 % des TPE sont particulièrement préoccupées par la multiplication des frais bancaires qui découle de la politique bancaire de restriction de l accès au crédit.. En effet, contrairement à l engagement pris par les banques lors de la crise financière de l automne 2008 et de l adoption de la loi n° 2008-1061 du 16 octobre 2008 de finances rectificative pour le financement de l économie qui avait mis en place un dispositif d aide au renforcement de leurs fonds propres, les établissements bancaires n ont pas facilité l accès des TPE au financement.. Toujours selon l étude du SDI, en janvier 2012, 41 % des TPE, contre seulement 34,6 % en septembre 2010, qui avaient sollicité un crédit de trésorerie durant les six mois précédents se sont vues opposer un refus de la part de leur banque.. Force est de constater que les mesures mises en place pour les petites et moyennes entreprises (PME) se sont révélées inadaptées aux TPE.. De fait, celles-ci ont eu à supporter une augmentation importante des nombreux frais et agios, qui, mettant en péril l équilibre financier de nombreuses entités, est préjudiciable à l ensemble de l activité économique.. En conséquence, il souhaite connaître les mesures que compte prendre le Gouvernement afin de faciliter l accès aux micro-crédits de trésorerie pour les TPE.. J étais l invité du 19h de Public Sénat le 15 mai.. 16 mai 2012.. Jean-Michel Baylet invité du 19h de Public Sénat.. Parti_Radical_de_Gauche.. Avenir du service de radiologie de centre hospitalier général de Montauban.. 23 avril 2012.. le Ministre du travail, de l emploi  ...   de France dont la population ne cesse de croître.. Dans le contexte actuel de crise financière, une nouvelle atteinte portée à ce service public de proximité provoquera indubitablement des effets particulièrement néfastes tant pour le tissu économique et financier que pour l ensemble de nos compatriotes.. En effet, les succursales menacées traitent des dossiers de surendettement dont on déplore actuellement la très forte hausse.. L aggravation de l insuffisance du maillage territorial de la Banque de France contraindra nos concitoyens les plus démunis, en les éloignant davantage des guichets, à parcourir de longs trajets voire même à défendre leur situation à distance.. La dimension humaine indispensable à la résolution de ce type de dossier serait alors supprimée.. De même, la cotation indépendante et impartiale de près de 250 000 entreprises françaises ainsi que les actions réalisées par la Banque de France au profit des autorités consulaires et autres organismes professionnels seront également remises en cause par ce nouveau plan de restructuration.. Il lui demande donc de bien vouloir préciser les mesures que compte prendre le Gouvernement afin de maintenir le réseau de la Banque de France à proximité de nos concitoyens.. Évolution de la prise en charge des mineurs délinquants dans les centres éducatifs fermés.. 7 avril 2012.. le garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés,.. le Garde des Sceaux, ministre de la justice et des libertés, sur l évolution de la prise en charge des mineurs délinquants dans les centres éducatifs fermés (CEF).. Créés en 2002, ces centres offrent aux juges des enfants une alternative intéressante à l incarcération des mineurs délinquants dans des établissements pénitentiaires.. Afin de permettre une réinsertion sociale et professionnelle mais aussi de lutter contre la récidive, ces établissements sont le vecteur d un encadrement éducatif renforcé et permanent.. Très critiqués à l origine, les CEF constituent dorénavant l un des multiples outils de la réponse pénale applicables aux mineurs délinquants.. À l instar de l ensemble de la politique pénale des mineurs, ils sont actuellement mis à mal par les récentes orientations gouvernementales.. En effet, tirant les conséquences de la baisse globale des crédits alloués à la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), le ministère de la justice a annoncé la diminution du prix moyen par journée d hébergement d un mineur.. Au travers de la circulaire du 12 février 2012 relative à la campagne budgétaire 2012 des établissements et services concourant à la mission de la PJJ, il a décidé de réduire la norme commune applicable à l ensemble des CEF en la fixant à 24 équivalents temps plein pour 12 mineurs, ce qui est contraire aux préconisations des sénateurs Peyronnet et Pillet qui, dans le rapport d information n°759 (2010-2011), ont plaidé en faveur d un soutien des équipes éducatives.. De fait et selon les dirigeants des CEF du secteur associatif, c est avant tout la mission éducative du dispositif qui sera remise en cause ce qui, indubitablement, en limitera tant l efficacité que l intérêt.. Paradoxalement, et alors que le taux d occupation des CEF n avoisinait que les 73 % en 2011, le Gouvernement a annoncé, lors de l examen de la loi n° 2011-939 du 10 août 2011 sur la participation des citoyens au fonctionnement de la justice pénale et le jugement des mineurs, l ouverture de 20 nouveaux CEF par la transformation de foyers d hébergement dits « classiques » (établissements de placement éducatif-EPE).. Plutôt que d accroître le nombre de centres, il aurait sans doute été préférable de parvenir à un taux d occupation plus élevé en maintenant, voire même en renforçant, les emplois affectés à ces établissements.. Surtout, et comme le soulignent aussi bien le rapport précité que celui de Mme Borvo Cohen-Seat sur le projet de loi de programmation relatif à l exécution des peines, n° 302 (2011-2012), la fermeture de 20 EPE va à l encontre du principe d individualisation de la réponse en pénale en restreignant le panel de réponses éducatives offertes aux juges des enfants et à la PJJ pourtant gage de bons résultats en termes de réinsertion des mineurs.. Il souhaite donc savoir si le Gouvernement compte enfin mettre en œuvre une réforme globale et cohérente de la prise en charge des mineurs délinquants en créant notamment de nouvelles structures susceptibles d apporter une réponse adaptée à la diversité des profils rencontrés..

    Original link path: /category/senat/
    Open archive

  • Title: « Mittal, une victoire pour le gouvernement »Jean-Michel BAYLET – PRG (Parti Radical de Gauche)
    Descriptive info: Suivant..

    Original link path: /2012/12/01/%c2%ab-mittal-une-victoire-pour-le-gouvernement-%c2%bb/
    Open archive

  • Title: CommuniquéJean-Michel BAYLET – PRG (Parti Radical de Gauche)
    Descriptive info: Je salue la vision européenne de François Hollande.. 17 octobre 2012.. Jean-Michel Baylet, président du Parti Radical de Gauche, salue la vision européenne de François Hollande.. La mise en place des outils d’une véritable solidarité européenne, comme les eurobonds que les radicaux de gauche ont été les premiers à réclamer et les coopérations renforcées, constitue une étape essentielle dans le chemin vers le fédéralisme.. Il faut un vrai débat sur le cannabis en France.. 16 octobre 2012.. Les déclarations récentes de Daniel Vaillant et Vincent Peillon montrent que la question de la légalisation du cannabis pour mettre fin aux trafics, défendue par le PRG durant les primaires citoyennes, est aujourd’hui posée dans le débat public.. Jean-Michel Baylet, appelle à un vrai débat sur le cannabis en France.. L’ouverture de la procréation assistée aux couples de femmes relève des questions de bioéthique.. 12 octobre 2012.. Crédits photo FlickR image editor.. Les Radicaux  ...   dans.. La République doit lutter sans concession face au terrorisme !.. 8 octobre 2012.. Le démantèlement, ce week-end, d’une cellule terroriste d’inspiration islamiste nous rappelle que la menace intégriste plane toujours sur la France et les Radicaux de gauche saluent la fermeté absolue du gouvernement face à ces extrémistes qui veulent tuer.. Le développement de ces réseaux sur notre territoire est la conséquence du désengagement de l’Etat, depuis 10 ans, dans nos banlieues et sur le terrain de la laïcité.. La misère sociale et intellectuelle, dans ces quartiers, a fait de certains des proies faciles pour des discours de haine qui les entrainent dans des dérives sectaires et violentes.. Le danger du fondamentalisme religieux ne sera pas écarté par la seule vigilance policière.. Il nécessite aussi, pour empêcher son implantation et son développement, un retour très fort de la République, de ses principes et de ses valeurs partout où c’est nécessaire..

    Original link path: /category/communique/
    Open archive

  • Title: Budget 2013 : Participation de la France au budget de l'Union européenneJean-Michel BAYLET – PRG (Parti Radical de Gauche)
    Descriptive info: Nous constatons tous les jours que l Europe est en crise.. Cette crise est à la fois une crise financière, économique, une crise de la dette et désormais, malheureusement, elle est même une crise institutionnelle.. Par un hasard du calendrier, le débat sur l article 44 du projet de loi de finances pour 2013 a lieu au moment où les événements se bousculent sur l agenda communautaire.. L attribution à l Union européenne du Prix Nobel de la paix, qui lui sera solennellement remis le 10 décembre prochain, ne doit pas masquer les impasses dans lesquelles nous mène sa gouvernance actuelle.. Lors du Conseil européen des 22 et 23 novembre dernier, les chefs d État et de gouvernement des États membres ne sont pas parvenus à s entendre sur le cadre financier pluriannuel pour les années 2014 à 2020 ; ils se retrouveront au début de l année prochaine pour tenter d arracher un accord, s il est possible.. Par ailleurs, à l heure où nous débattons de l évaluation du prélèvement opéré sur les recettes de l État au titre de notre participation au budget de l Union européenne, la Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil européen ne sont même pas parvenus à s accorder sur le périmètre de ce budget.. Le Parlement européen a même bloqué les négociations, le trou dans le budget de l année 2012 n ayant pas été comblé.. Cette situation laisse planer le doute sur la viabilité du programme de bourses étudiantes Erasmus ou sur le fonds social européen – ce qui n est tout de même pas rien.. Mes chers collègues, c est dans ce contexte pour le moins incertain que le Sénat débat de la participation de la France au budget de l Union européenne.. L article 44 du projet de loi de finances pour 2013 fixe à 19,6 milliards d euros le prélèvement sur nos recettes au profit du budget de l Union européenne.. Cette somme est en nette hausse par rapport à l année dernière : elle augmente de 3,81 %, ce qui représente un accroissement de 720 millions d euros.. Cet effort de la France n est pas négligeable, même si la trajectoire de la participation au budget européen est désormais fixée par l accord européen sur les perspectives financières et par les stipulations du traité de Lisbonne.. Alors que l ensemble du projet de loi de finances pour 2013 est caractérisé par un objectif de maîtrise des dépenses publiques, nous tenons nos engagements à l égard de nos partenaires.. Comme l indique le rapport de nos collègues Marc Massion et Jean Arthuis, le montant de notre participation au budget de l Union européenne a été multiplié par cinq en vingt ans en valeur absolue.. Relativement à celle des autres États membres, la contribution de la France est restée stable au cours de la période récente, autour de 16,5% du budget de l Union européenne, sauf en 2009 où elle a été un peu supérieure.. Second contributeur de l Union européenne, la France reste le premier destinataire des aides du budget européen, même si, malheureusement, la balance entre ce que notre pays verse à l Europe et ce qu il en reçoit est désormais largement déficitaire.. Je partage l avis de nos deux rapporteurs spéciaux,  ...   TVA ; le reste est constitué de droits de douane, de prélèvement agricoles et de cotisations sur le sucre.. Ce système cache assez mal que l autonomie du financement de l Union européenne est en réalité une illusion.. En d autres termes, les prétendues ressources propres de l Union européenne ne lui sont pas vraiment propres.. La nécessaire réforme du mode de financement de l Union européenne passe par la création d une véritable fiscalité européenne.. À cet égard, le projet de création d une taxe sur les transactions financières destinée à alimenter le budget européen est un premier pas, même si nous mesurons bien les réticences qu une telle initiative a fait naître dans certains États membres.. Nous proposons donc une remise à plat de l ensemble du financement de l Union européenne, notamment du calcul de la « correction britannique », et la mise en place de véritables « impôts européens ».. Ce système aurait l avantage de la lisibilité et les citoyens pourraient constater quelle partie de leurs impôts finance les institutions et les politiques communautaires.. Cette proposition s approche des propositions formulées dans le Paquet sur les ressources propres de la Commission européenne, qui plaide en faveur d une suppression progressive des rabais dont profitent certains pays, de la mise en place d une taxe sur les transactions financières et de la création d une nouvelle ressource assise plus directement sur la TVA.. Marc Massion, rapporteur spécial, préconise pour sa part la création d un impôt harmonisé sur les sociétés.. C est une autre piste tout aussi intéressante et pertinente, même si nous sommes conscients des obstacles à sa mise en œuvre.. Les résultats du Conseil européen sur les perspectives financières 2014-2020 et les blocages autour du budget pour 2013 ont non seulement des conséquences économiques, du fait de l incertitude de cette période, mais également des effets politiques dramatiques, il faut le souligner.. Le spectacle des marchandages des différents acteurs est de nature à apporter des arguments à tous les eurosceptiques.. Je regrette qu ils soient nombreux et j ai même parfois l impression qu ils le sont malheureusement de plus en plus ! L Union européenne apparaît comme prisonnière des enjeux nationaux ou – disons-le ! – des égoïsmes nationaux.. Partisans d une véritable Europe fédérale, les sénateurs radicaux de gauche sont favorables à plus d intégration, plus d harmonisation, plus de clarté.. Cela passe également par une mutualisation des investissements d avenir : croissance verte, recherche et développement, infrastructures européennes.. Mais nous débordons du cadre du débat qui nous réunit aujourd hui et du temps imparti ! Permettez-moi de conclure en précisant qu au sein du groupe RDSE les sénateurs radicaux de gauche s accordent avec les conclusions de la commission des finances et sont favorables à l adoption, sans modification, de l article 44 du projet de loi de finances.. Mais, vous l aurez compris, ils attendent beaucoup plus, en particulier beaucoup plus d Europe !.. C est le rôle de la France d œuvrer pour que naisse cette Europe puissante, seule solution pour maîtriser la mondialisation et pour peser dans ce monde globalisé.. (Applaudissements sur certaines travées du RDSE, ainsi que sur les travées du groupe écologiste et du groupe socialiste.. – M.. Yves Pozzo di Borgo applaudit également..

    Original link path: /2012/11/29/budget-2013-participation-de-la-france-au-budget-de-lunion-europeenne/
    Open archive



  •  


    Archived pages: 331